Third Ear Band




Third Ear Band est un groupe britannique formé à Londres au milieu des années 1960 constitué essentiellement de violon, violoncelle, hautbois et percussions dont les compositions sont surtout instrumentales et en partie improvisées dans un style que je qualifierai de « folk médiéval planant ésotérique et dissonant » souvent considérés comme les pionniers un peu barrés de ce que l’on appelle aujourd’hui  «World Music» et « New-age ».

Third Ear Band en Bref

Third Ear Band est une groupe ou plutôt un collectif issu de Canterbury fondé par Glen Sweeny qui évoluait dans le milieu du free-jazz de Londres avec une formation appelée The Giant Sun Chariot avant de former deux groupes avant-gardistes et psychédéliques, The Sun Trolly et The Juke-Box Hydrogen qui avait l’habitude de jouer de longues improvisations.   Leurs concerts déjantés était de véritables « happenings » puisque le percussionniste Glen Sweeney découpait les vêtements de sa petite amie sur scène (les « cut-out » était très (re)prisés à cette époque). 😉

La fin des années 60 est un terreau favorable pour l’originalité et  excentricité des ces précurseurs et leurs performances Live lors de festivals ouvrent en grand les portes à toutes les extravagances du Rock Progressif qui allait faire son apparition dans la décennie suivante.

Un jour, après avoir terminé une session d’enregistrement, le groupe découvre que son matériel a disparu (en)volé, il devient donc par nécessité et pure coïncidence une formation acoustique et prend le nom de Third Ear Band (vu qu’ils sont un peu mystique ça aurait pu être le troisième œil aussi mais bon…)

Cette formation composée du fondateur Glen Sweeney (batterie, percussions),  Paul Minns (hautbois, flûte à bec), Richard Coff (violon) et Mel Davis (violocelle), enregistre le premier album de Third Ear Band, Alchemy, qui sort en 1969, c’est une fusion de musique ethnique incluant de nombreuses improvisations et des éléments orientaux et médiévaux assez évidents.

Le 5 juillet 1969 Third Ear Band fait l’ouverture du concert gratuit des Rolling Stones à Hyde Park et participe au festival de l’île de Wight le mois suivant.

Third Ear Band utilise beaucoup d’instrumentations « raga » grâce à des lignes de hautbois répétitives et à des percussions « tabla » dans un style raga orientales, folk européenne aux influences expérimentales et médiévales.



Le groupe inclut souvent des parties de rock-jazzy fusionné à de musique spirituelle indienne en mettant en avant leur goût pour la musique «transculturelle» qui n’est cependant pas à la portée de toutes les oreilles…

Décrit par son fondateur Glenn Sweeney comme « raga-électrique-acide », la musique de Third Ear Band est une sorte de bourdonnement répétitif utilisant des techniques d’improvisation appréciées par des pionniers tels que Soft Machine et les avant-gardistes Brian Eno ou Terry Riley.

Le deuxième opus est un album éponyme, aussi connu sous le nom de Elements, sort en 1970, il contient quatre titres, « Air », « Earth », « Fire » et « Water », qui se fait remarquer du grand public grâce au morceau « Picnic » réalisé sur sampler Harvest. C’est probablement l’apogée de leur carrière constitué d’improvisations exceptionnelles, éthérées, ethniques, extatiques, planantes… Une sorte de voyage à travers des paysages oniriques sur une musique exécutée avec génie sur des expérimentations acoustiques très New-Age.

En 1972 le groupe compose la musique du film Macbeth de Roman Polanski, qui porte cette intensité musicale très « trippy » et des thèmes folkloriques médiévaux, acoustiques (dont pour la première fois quelques voix). Les atmosphères sont parfois effrayantes, sinistres avec des lignes de guitares mélodiques étranges pour ne pas dire dissonantes.

Après une longue pause en 1988, le groupe enregistre l’album Live Ghost avec un nouvel effectif tout en poursuivant l’expérience musicale initiée soit une fusion entre raga, world et improvisations jazz-rock.

Paul Minns et Allan Samuel sont remplacés par Neil Black (violon) et Lyn Dobson (saxophone, flûte) pour l’enregistrement de l’album suivant, Magic Music publié en 1990

Cet album ainsi que Brain Waves qui sort en 1993 comprennent des arrangements électroniques plus évidents et une combinaison ethno-jazz et rock mystique. Le côté ésotérique presque surnaturel du travail de Third Ear Band donne toutefois au groupe son originalité s’inspirant du druidisme ancestral et de la cosmologie.

La Third Ear Band se produit de façon sporadique au cours de la décennie suivante et en 1988 Sweeney Minns décide de reformer le groupe avec de nouveaux membres Samuel Allen (violon) et Mick Carter (guitare).

Live Ghosts indique clairement que le groupe n’a pas changé de vision et de style.

Le groupe est dissous en 1993 en raison des problèmes de santé du leader Glen Sweeney continue cependant à diriger The Third Ear Band au début nouveau millénaire…



Membre du collectif Third Ear Band

Glen ‘Zen’ Sweeney : percussions, carillon éolien, batterie
Paul Minns : hautbois, enregistreur
Brian Meredith : violoncelle, violoncelle électrique
Clive Kingsley : guitare
Richard Coff : violon, viole
Benjamin Cartland : viole
Mel Davis : violoncelle, slide pipes
Ursula Smith : violoncelle, violon
Paul Buckmaster : violoncelle, basse
Simon House : violon, synthés
Denim Bridges : guitares
Dave Tomlin : basse, violon
Mike Marchant : guitare, voix
Allan Samuel : violon
Neil Black : violon, violon-midi
Mick Carter : guitare
Lyn Dobson : saxophone, flûte, voix
John Peel : guimbarde
Keith Chegwin : voix on « Music from Macbeth »
Morgan Fisher : claviers, synthés

Discographie de Third Ear Band

Albums studio

1969 – Alchemy
1970 – Third Ear Band a.k.a. Elements
1970 – Abelard and Heloise
1972 – Music from Macbeth (BOF Macbeth, Roman Polanski)
1972 – The Magus
1988 – Live Ghosts
1990 – Magic Music
1993 – Brain Waves
1997 – New Age Magical Music
1997 – Necromancers of the Drifting West

Mini-album

1988 – Radio Sessions

Albums Live

1989 – New Forecasts from the Third Ear Almanach
1999 – Live

Compilations

1968 – The National-Balkan Ensemble
1976 – Experiences
1998 – Songs From The Hydrogen Jukebox
2001 – Hymn To The Sphynx

Site de référence : ghettoraga.blogspot.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

All The Luck In The World





Nous venons de recevoir le dossier de presse d’All the Luck in the World, un jeune groupe irlandais sympathique dont nous vous livrons un extrait ci-dessous. Après une écoute attentive de leur travail nous vous invitons à les découvrir…

All The Luck In The World

All the Luck in the World est un trio constitué de trois auteurs-compositeurs irlandais, Neil Foot, Ben Connolly et Kelvin Barr basés actuellement à Berlin (comme Trouble Notes, décidément c’est une ville qui attire les artistes…). Le groupe crée un mélange intime d’Alternative-Folk et partage une passion collective pour le storytelling, la composition et l’art de la chanson.

Formé en 2011 alors que Neil était encore à l’école, Ben et Kelvin Connolly ont rejoint le projet deux ans plus tard pour collaborer sur le premier du groupe, qui a été écrit dans la maison familiale isolée de Neil dans les montagnes de Wicklow (Irlande).

Entre 2013 et 2014, le groupe a rencontré son premier succès international grâce à son album Never, qui a vendu plus de 120 000 singles sur iTunes à travers le monde. Après avoir signé avec Barfilm et Haldern Pop Records, ils ont sorti leur album éponyme le 1er janvier 2014 suivi d’une tournée à travers l’Europe. Après de nombreux éminents festivals et trois tournées, ils ont commencé à se concentrer sur de nouveaux morceaux.

Alors qu’il travaillait sur son deuxième album en 2015, le groupe s’est attelé à l’élaboration d’un paysage sonore unique, créant leurs propres instruments faits maison en samplant des sons organiques et acoustiques. Ils ont transformés une cabane oubliée en studio en pleine campagne de Wicklow, et l’ont bien nommé Haven (Paradis). Le groupe commence à composer et à créer un ensemble d’histoires personnelles et abstraites patiemment développées au cours de cette année là. L’album intitulé « A Blind Arcade » a ensuite été enregistré entre cet espace et Golden Retriever Studio à Berlin avec l’aide du producteur Paul Pilot.

A Blind Arcade le nouvel album de All The Luck In The World sortira offciellement le 23 février 2018.

Le leader du groupe All The Luck In The World déclare : « C’était fastidieux, mais c’était exactement ce que nous voulions faire. La conception de ce disque a occupé toutes nos vies pour un certain temps : se perdre dans les détails et apprendre pendant la création. Les heures passées à Wicklow ont vraiment payé quand nous sommes arrivés au studio à Berlin. Nous n’étions pas seulement en train de faire des démos simples pour recommencer à zéro une fois en studio, nous avons construit la plupart des chansons avant même de commencer à Golden Retriever Studio. Cela nous a donné plus de temps pour faire preuve de créativité en studio, en utilisant des outils et des instruments qui nous manquaient à la maison.« 

Après avoir terminé leurs études l’été 2017, le groupe s’installe à Berlin pour ouvrir un autre chapitre.



« C’était juste une décision d’aller de l’avant. Nous avions passé beaucoup de temps dans la ville au cours des dernières années, et avons trouvé que c’était propice à la créativité. Ces séjours dispersés à Berlin étaient toujours prometteurs, et bien sûr la nature de la vie à Berlin est attrayante. Quand nous sommes arrivés, il n’y avait pas de peur ni d’inquiétude. C’était super, en tant que groupe et en tant qu’individus.« 

« C’est une combinaison d’expériences, d’empathie et de fiction. Nous avons beaucoup réfléchi au contenu lyrique de chaque chanson, prenant notre temps plutôt que de nous contenter de quelque chose dont nous n’étions pas complètement satisfaits. Nous sommes toujours pleins d’idées musicales et c’est une priorité constante de maintenir un haut niveau lyrique lorsque nous écrivons. Cela a prolongé le processus à coup sûr, mais la récompense est un groupe de chansons dont nous pouvons être vraiment fiers. « 

« Je pense que ces chansons sont un peu plus conceptuelles que notre premier album. Je ne dirais pas que nous avions l’intention de le faire, mais nous prenions vraiment le temps de discuter de certaines de nos idées de chansons sous forme de concepts et d’histoires et de les considérer sous différents angles et perspectives. »

Tournée  2018 de All The Luck In The World

A priori aucune date en France…

8 avril 2018: Cologne (Allemagne) – Artheater
9 avril 2018: Zurich (Suisse) – Eldorado
10 avril 2018: Munich (Allemagne) – Orangehouse
11 avril 2018: Vienne (Autriche) – Fluc Cafe
13 avril 2018: Berlin (Allemagne)- Badehaus
14 avril 2018: Hambourg  (Allemagne) – Molotow
16 avril 2018: Londres (Angleterre – The Islington
19 avril 2018: Dublin (Irlande) – Whelans

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵