Galvo nous propose un envoûtant clip intitulé Leave the Light On

Galvo - Leave the Light On - Mazik

Galvo (alias James Galvo Parker) basé à Dublin est un artiste, chaman, chanteur-compositeur-interprète, réalisateur, musicien et acteur membre du groupe irlandais A Dark Horse. Il a produit des chansons et des vidéos. D’aucuns le considèrent sans doute comme un outsider qui peut nous réserve d’agréables surprises, le magazine Les Inrockuptibles le définit comme un « Pur sang pop« …

Galvo - Leave the Light On - Mazik

Il vient de publier un single intitulé ‘Leave The Light On‘ issu de son premier album ‘The HeARTist’ qui sortira en automne 2022.

Enregistré entre deux confinements pendant la pandémie de 2020/2021 avec le batteur/producteur/ingénieur du son Niall Woods aux Studios Porchlight.

Avec Hugh Rodgers à la basse et masterisé par Dave Collins, connu pour son travail avec The Police, Weezer, Alice In Chains et Soundgarden. Galvo co-produit le thème avec Niall, et assure la guitare et le bouzouki, la voix envoûtante qui accompagne la chanson étant également la sienne.

‘Leave the Light On’ est une chanson écrite à deux époques, à quelques neuf ans d’écart. Comme un fantôme, il se tourne vers le passé, vers la vie et l’amour d’autrefois, et il regarde objectivement sa vie depuis deux périodes de temps très différents. Il s’agit d’un conte envoûtant, mêlant douceur et amertume, qui parle du passé et de sentiments, source d’inspiration pour la vidéo musicale.

Dans la vidéo on voit un conte envoûtant sur l’amour et la perte dans un contexte spectral et surnaturel, qui capture la « Lune Rose » sur la côte de Dublin. Réalisé par Galvo et Conor Beegan de Lejourneyisms, avec Galvo et Anne Marie Kelly, et Aoife Hendrick au maquillage.

Les paroles et la musique sont de Galvo qui chante, joue de la guitare et de la basse. Il y est accompagné de Niall Woods à la batterie et de Hugh Rodgers à la basse.  Production Galvo et Niall Woods.

 

 

Belle Vedhere a sorti le clip cinématographique « Old men »

Belle Vedhere est un groupe formé à Corbeil-Essonnes par Charlotte et Benjamin Bedhouche, après avoir commencé individuellement chacun de son côté dès l’âge de 20 ans. Frère et sœur, ce duo indie-folk-pop propose un univers feutré, délicat et électrique à la Six Pence None The Richer, First Aid Kit ou London Grammar.

Belle Vedhere a sorti le clip cinématographique "Old men" - Mazik

Belle Vedhere en bref

Drôle de nom et jeu de mot sur « belvédère » (peut-être apprécient-ils la Vodka polonaise du même nom ou les points de vue panoramiques ?) toujours est-il qu’après les clips « The road » et « Your sough », Belle Vedhere vient de sortir le clip cinématographique « Old men » en février 2021 . Ce titre issu de leur premier EP intitulé Foolish Hunt qui s’inscrit dans un projet particulier, est l’épilogue d’un triptyque visuel racontant l’envie d’évasion. Leur univers est feutré et très doux, tout comme les images qui constituent ce clip.

Selon leur dossier de presse le titre est inspiré des raids esclavagistes menés au XVIIe siècle sur les côtes islandaises. « Old men » tente de montrer que la liberté est précieuse et parfois menacée. Le morceau, progressif, puise sa force de l’immensité des plaines et des rivages, mais aussi de la mer, grâce à une texture de synthé qui rappelle le chant des baleines. Les images de Julien Surdeau retranscrivent la soif de liberté en proposant au spectateur de suivre un frère et une sœur au cœur d’un voyage initiatique en Normandie.

Paru le 30 octobre dernier, Foolish Hunt est un premier EP sensible et délicat, une folk intimiste aux voix satinées, jouant avec les harmonies et la résonance subtile de leurs ritournelles. Foolish Hunt offre la promesse d’un rêve léger et sincère, racontant les méandres de la ville, dénonçant cette « chasse folle » dans les villes et les tourments du citadin (re)tourné sur lui-même où les rôles du loup et du mouton sont exacerbés.

Des mélopées douces sur des voix désinvoltes, en harmonie ; un hommage bucolique, un désir de départ que seul le champ de la vue qui s’étend au loin, tel un belvédère, offre à son témoin.

Tracklist de l’EP

1 – Your Sough
2 – The Cove
3 – Preacher
4 – Old Men
5 – The Road

facebook.com/bellevedhere

Achetez les albums de Belle-Vedhere

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Joseph Martone

Joseph Martone - MazikJoseph Martone est un auteur-compositeur italo-américain basé à Vitulazio, une zone rurale de Caserta près d’une carrière de marbre désaffectée, très active et pleine d’effervescence musicale.

Il puise son inspiration musicale dans ses deux cultures pour nous proposer un univers musical situé entre Nick Cave, Leonard Cohen et Calexico empreinte de Sergio Leone qui évoque aussi des B.O. à la David Lynch et Jim Jarmush.

Entre récits sincères et souvent douloureux de son adolescence entre l’Italie et les États-Unis, Joseph (Joe) Martone possède un véritable don pour dépeindre la vie extraordinaire des personnages haut en couleur qu’il a croisé sur son chemin.

Joseph Martone en bref

Il vit et grandit aux États-Unis où il commence à jouer et à composer sa musique dans un style néo-folk avec son groupe « Joseph Martone and the Travelling Souls », un nom qui illustre parfaitement son âme de voyageur constamment entourée de musiciens du monde entier.

L’aventure  débute en 2007 avec son cousin Tom Aiezza, multi-instrumentiste, producteur et ingénieur du son (Bob Dylan, Neil Young, Linda Perry). Joseph Martone dont la voix est grave, rauque et pleine de feeling, joue de la guitare de façon brute, sans médiator. Les influences du groupe se situent entre le Folk, le Blues et le Rock du Sud-Ouest américain incluant des mélodies méditerranéennes.

Joseph Martone - MazikLe premier album Where We Belong sort en 2013. Il a été enregistré entre 2008 et 2013 à Londres, Paris, Los Angeles et le sud de l’Italie. Produit par Travelling Souls, ce premier opus comprend des collaborations avec le grand accordéoniste Frank Marocco (The Godfather, The Postman, The Beach Boys, Pink Floyd), le trompettiste Stewart Cole (Edward Sharpe and the magnetic zeros) et le multi-instrumentiste Roberto Angelini entre autres…

En janvier 2015 le groupe publie un Ep de cinq titres intitulé Glowing in The Dark.

Après une dizaine d’année avec The Travelling Souls, Joe Martone décide finalement de se consacrer à sa carrière solo et part s’installer en Italie.

L’Amérique et l’Italie sont ses points de référence, la tradition populaire et le folk rock international dans lesquels il puise son style musical unique qui le caractérise. Ses chansons célèbrent l’amour, évoquent la famille, l’amitié mais aussi la souffrance de la trahison, le temps qui passe avec une pointe de nostalgie.

Le 20 Mars 2020 Joseph Martone sort son premier album solo (mais le troisième disque de sa carrière) intitulé Honeybirds entouré de deux artistes confirmés, Taylor Kirk (leader du groupe canadien Timber Timbre) et le co-auteur des chansons de l’album, Ned Crowther (du groupe The Fernweh) avec la participation de la talentueuse Marianna d’Ama (clavier/chant/guitare) qui apporte une touche magique à l’ensemble.

L’album publié sur le label FreakHouse records contient huit titres et a été enregistré au studio du Trail music lab par Fabrizio Piccolo à Naples et au Sky Barn Studios par Richard Reed Parry (Arcade Fire) dirigé par Pietro Amato (ex musicien de Patrick Watson et d’Arcade Fire, Bell Orchestre et The Luyas) à Montréal.

Sur le morceau « The Deal » apparaissent l’extraordinaire Ilaria Graziano (Yoko Kanno, Francesco Forni) en tant qu’invitée spéciale au chant. En plus de Joseph Marlone à la voix et à la guitare, Taylor Kirk tient lui aussi la guitare électrique, Ned Crowther joue de la basse, Pietro Amato est aux claviers et aux cors français, Jonathan Maurano (Epo) à la batterie.

Intitulé « The Deal » son nouveau clip tiré de l’album, réalisé par Salvo Delle Femmine, est un récit de sa vie et le portrait de personnages extravagants, d’énergumènes atypiques et parfois dangereux.

À l’instar de Dave Meniketti qui est en plus d’être musicien est aussi viticulteur en Californie, notre « songwriter » possède lui également des vignes mais dans la région napolitaine.

Si vous souhaitez le découvrir en live, sachez que Joseph Martone sera en concert pour présenter son album :

– Le 25/03/2020  à « La Dame De Canton » (Paris)
– Les 27 + 28/03/2020  au « Festival Blues Autour Du Zinc » (Beauvais)

Membres du groupe

Joseph Martone : chant, guitare
Marianna D’Anna : chant, theremin
Roberto Villa : basse, synthé, chœurs
Andrea De Fazio : batterie
Valerio Middione : guitare
Tom Aiezza  : guitare
Ned Crowther : basse
Jonathan Maurano : batterie

Discographie de Joseph Martone

Avec The Travelling Souls

2015 – Glowing in The Dark
2013 – Where We Belong (EP)

Solo

2020 – Honeybirds

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Jean-Louis Mahjun

Jean-Louis Mahjun - MazikJean-Louis Lefebvre alias Jean-Louis Mahjun est un chanteur, violoniste et mandoliniste de blues français.

Jean-Louis Mahjun en bref

Il fonde son premier groupe Maajun en 1970 dont le style musical psychedelic-prog-folk underground est influencé par Captain Beefheart, Jimi Hendrix et Frank Zappa. Cette formation constituée de Cyril LeFebvre (guitare slide), Jean Pierre Arnoux (batterie), Alain Roux (chant, harmonica), sort un album Vivre La Mort Du Vieux Monde et un EP.

Puis le groupe transforme discrètement son nom en Mahjun et sort deux albums éponymes.

Le troisième album qui s’intitule Happy French Band et également dans la lignée underground excentrique.

Après la séparation du groupe Mahjun à la fin des années 1970, Jean-Louis forme un nouveau Mahjun éphémère avant de continuer sa carrière en solo.

C’est en effet suite à la rencontre d’artistes comme Pierre Barouh, Jean-Roger Caussimon, David McNeil et Jacques Higelin avec lesquels il collabore que JLM décide de se lancer en solo dans la chanson française.

Son premier album solo Par les temps qui courent sort fin 1978, c’est l’album par lequel je l’ai découvert à l’époque mais qui ne rencontre pas le succès qu’il aurait mérité (album devenu extrêmement rare et quasiment introuvable).

Non dénué d’un certain humour sarcastique on y trouve des titres comme « La Cirrhose ou L’Overdose », « Agathe Zeblouse », « Pikine Ze Fideule » ou encore « La Bru D’Edwige »…

Mais son véritable succès commercial viendra en 1980 avec son sixième opus Baby-Sitter plus accès new-wave.

Pendant dix ans Jean-Louis Mahjun écume les scènes francophones et les festivals : La Rochelle, Bourges, Nyons, Spa, Paris.

Hélas le dixième album solo de Jean-Louis Mahjun ne verra pas le jour car sa maison de disque met la clé sous la porte et les enregistrements sont « égarés ». (peut-être les retrouvera-t-on un jour comme ce fut le cas pour Mahavishnu Orchestra…)

Après une traversée du désert qui dure deux ans, Jean-Louis Mahjun rencontre avec Alain Giroux un guitariste français, pionnier de la musique ragtime, folk et blues depuis les années 1960 avec qui il entame d’une nouvelle aventure en duo concrétisée par plus de sept-cent concerts et plusieurs albums.

En 1993 Jean-Louis Mahjun sort un album entièrement instrumental Just a matter of time alliant ses diverses influences rock, jazz, pop entre autres avec notamment un hommage à Kate Bush sur le titre « Kate B. in Palermo » sur lequel il joue de la mandoline et du violon avec la participation du guitariste Lloyd Maines.

Jean-Louis Mahjun est aujourd’hui reconnu comme le premier violoniste de blues en France puisqu’il est récompensé par le Trophée France Blues en 1998 et en 2002.

Discographie de Jean-Louis Mahjun

1971 : Vivre la mort du vieux monde (Maajun)
1973 : Mahjun
1974 : Mahjun
1977 : Happy French Band
1979 : Par les temps qui courent
1980 : Baby-sitter
1982 : Un homme sur deux c’est une femme
1984 : Ce n’est que moi
1986 : 7 ans de Mahjun
1991 : Rencontre du 2e type (Duo blues avec Alain Giroux)
1993 : Just a matter of time (instrumental)
1996 : Double jeu (Duo blues avec Alain Giroux)
1999 : Jail for love (Duo blues avec Alain Girouxt)
2004 : Two for the show (Duo blues avec Alain Giroux)

Site de référence :  mahjun.free.fr

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂