1990 : Kent > J’aime un pays


Kent : A nos AmoursEn tant que fan de la France et pour cause c’est dans ma nature, je ne pouvais laisser passer cette alternative à Douce France qui fleure bon les années 90.

Ce p’tit Lyonnais, fondateur du groupe Starshooter de 77 à 82, est bien évidemment chanteur mais aussi auteur de bandes dessinées et de romans.

Il se fait à nouveau connaitre en 1990 avec cette chanson J’aime un pays extrait de l’album À nos amours, qui propose un nouveau style musical fait de chanson française traditionnelle avec des sons pop/rock.

Entre romans et chansons pour lui ou d’autres comme Enzo Enzo avec «Quelqu’un de bien», Calogero, Johnny,… il s’investit dans l’environnement avec ses BD ainsi qu’à la radio en animant l’émission Vibrato sur France Inter.

 

Passons aux réjouissances avec notre titre du jour : J’aime un Pays

Paroles de J’aime un Pays de Kent

J’aurais préféré une chanson d’amour
Sans un mot déplacé, toute en détours
Baignée d’insouciance et sourire en fleur,
Mais j’ai comme un haut-le-cœur…

J’aime un pays qui a le PAF tout ramolli
Dans ce pays, il y avait des chanteurs pour l’Arménie
Mais il y a surtout un paquet de béni-oui-oui
Et quand ça chie, on n’est pas beaucoup dans le maquis.

J’aime un pays pour la liberté d’expression
A condition que ça puisse rapporter des ronds
Tout est permis, de Charles Pasqua à Bernard Tapie
Aussi tant pis pour ceux qui croient à tout ce qu’ils disent.

J’aurais préféré une chanson d’amour
Sans un mot déplacé, toute en détours
Baignée d’insouciance et sourire en fleur,
Mais j’ai comme un haut-le-cœur…

J’aime un pays où tout le monde a la parole
Surtout les jeunes qui aiment bien le rock n’ roll
Celui qui brille, celui qui mousse et fait des bulles
Belle jeunesse, qui rit quand on l’encule.

J’aime ce pays, j’y peux rien c’est dans ma nature
Je dis tout ça pour faire le malin, ça c’est sûr
Tant pis pour moi si après ça on est en brouille
Mais mon amour, tu sauras qu’au moins j’ai les boules.

J’aime ce pays, j’y peux rien c’est dans ma nature.

Albums de kent

1982 : Amours propres
1985 : Emballao
1987 : Le Mur du son
1990 : À nos amours
1991 : Tous les hommes
1993 : D’un autre occident
1995 : Kent en scène
1996 : Nouba
1998 : Métropolitain
1999 : Enfin seuls !
2000 : Cyclone
2002 : Je ne suis qu’une chanson
2005 : Bienvenue au club
2008 : L’Homme de Mars
2009 : Panorama (avec notamment Arthur H, Agnès Jaoui, Suzanne Vega, Dominique A…)
2013 : Le Temps des âmes
2017 : La Grande Illusion

Produits disponibles sur Amazon.fr

 

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Jean-Michel Kajdan


Jean-Michel Kajdan : MummyJean-Michel Kajdan est un guitariste français né en 1954 à Paris qui a collaboré avec de nombreux artistes au cours de sa carrière et publié huit albums solo depuis ses débuts en 1978.

Musicien hautement expérimenté, son travail est immédiatement accessible à n’importe quel amateur de jazz, rock ou blues.

Jean-Michel Kajdan guitariste de talent

Musicien de Jazz et de Jazz-Rock, il fait partie de ces guitaristes qui ont  remis la Fender Stratocaster à l’honneur.

Autodidacte talentueux il développe très tôt son propre style de rock et joue dans des groupes parisiens en s’inspirant du Brit-Blues d’Eric Clapton et Peter Green, des envolées de virtuoses comme Jeff Beck et Jimi Hendrix .

Lorsqu’il découvre BB King et Wes Montgomery il se dirige plutôt vers un jazz/blues en y apportant sa « patte » très personnelle, facilement identifiables.

Son premier album First Step sur lequel on trouve Manu Katché et Didier Lockwood sort en 1979, il est enregistré au studio Ramsès dirigé à cette époque par son ami Ramon Pipin (Au Bonheur des Dames, Odeurs).

En tant que sideman, il travaille avec de nombreux artistes comme Jacques Higelin, Michel Jonasz, Eddy Mitchell, Odeurs, Catherine Lara, Joe Dassin, Robert Charlebois, Alain Chamfort, Patrick Juvet, Coluche, Alain Souchon, Jean-Jacques Milteau, entre autres…

Eric Serra fait appel à lui pour les BOF (Bandes Originales de Films) de Subway, de Kamikaze et du Grand Bleu.

Son album mythique Mummy sort en 1982 enregistré avec Bernard Paganotti et André Ceccarelli… C’est grâce à cet album que je l’ai découvert à l’époque où je travaillais dans un magasin de disque et que je l’ai immédiatement apprécié pour son jeu de guitare caractéristique.

Jean-Michel Kajdan accompagne Didier Lockwood pendant quatre ans sur les scènes et les Festivals du monde entier, cette expérience lui permet d’acquérir une certaine notoriété dans les milieu informés et la reconnaissance de ses pairs.

En 1990 il enregistre son troisième album Bluescales avec Sylvin Marc, Kirt Rust et Benoît Widemann (allias François Laizeau).

Son statut d’artiste, producteur et compositeur vient de son travail en studio avec des musiciens célèbres de pointure internationnale comme Tony Williams, Jan Hammer, Bob Malach, Gerry Brown, David Sancious, Alfonso Johnson, Babik Reinhardt, Barry Finnerty, Abraham Laboriel, Steve Gadd, Max Middleton, Tommy Snyder, Toots Thielmans, NHOP, John Mc Laughlin, Gordon Beck, Dee Dee Bridgwater, Renaud, Enzo-Enzo, Sarcloret, Fabienne Thibeault, Alain Ranval, trio Catherine-Escoudé-Lockwood…

L’un des albums le plus abouti selon la critique c’est Blue Noise qu’il enregistre en 1992 avec Loïc Pontieux, Laurent Vernerey, Arnaud Dunoyer de Segonzac, Denis Bennarosh, le saxophoniste Eric Seva et en renfort sur le morceau Stevabe : Abe Laboriel, Steve Gadd et Luis Conte (pourquoi le titre n’est il pas StevAbeLuis ?) 😉

Après une collaboration avec Lionel Richie et Omar Hakim à la batterie dans l’émission Taratata + live showcases en 1997, Jean-Michel Kajdan se produit avec Eddie Louiss entre deux tournées avec Schmoll (Eddy Mitchell) et en juillet de la même année, Larry Carlton l’invite à se joindre à lui au Festival de Jazz de Montreux.

En octobre 1998, Richard Gotainer fait appel à lui pour une série de concerts à Paris et cette même année, il enregistre J’veux trouver ma ligne son cinquième opus.

L’année suivante Jean-Miche Kajdan compose la musique du film Trait d’Union réalisé par Bruno Garcia puis la musique du dessin d’animé Les Zooriginaux.

Bruno Garcia refait appel à lui pour son deuxième film 8, rue Charlot (avec Maïwenn et Bruno Solo) en 2001.

En 2003, Jean-Michel Kajdan se produit sur scène avec Gaïa, accompagné de musiciens de renom comme Jeremy Spencer de Fleetwood Mac, John Helliwell et Roger Hodgson de Supertramp, Justin Hayward des Moody Blues.

En tant que producteur il réalise deux albums de la chanteuse, auteure-compositrice et guitariste Skye « Impressionnable » et « Appaloosa » sorti respectivement en 2001 et 2007.

En 2008 Jean-Michel rejoint les Yardbirds sur leur tournée française.

Jean-Michel Kajdan fonde le Kajdan Rough Trio en compagnie de Laurent David à la basse et de Jean-Christophe Calvet à la batterie en 2011.

Kajdan Rough Trio ou KRT publie son premier album In a New Light en mars 2013 dont la pochette est réalisée par l’Artiste-Peintre Acko.

Jean-Michel Kajdan a été décoré au grade de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres (promotion janvier 2013).

Discographie de Jean-Michel Kajdan

1978 – First Step
1982 – Mummy !
1990 – Bluescales
1992 – Blue Noise
1998 – J’veux trouver ma ligne
2013 – In a new light
2015 – OnOff

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.kajdan.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂