Eric Stanglin and The Juke Joint Heroes


Eric Stanglin and The Juke Joint HeroesEric Stanglin est un guitariste, chanteur et compositeur de blues originaire de l’Oklahoma (USA). Il a commencé à s’intéresser au blues à un âge précoce quand il a dégoté une guitare et un vieux tube à essai qu’il a utilisé comme bottleneck.

Après plusieurs années passées à Dallas, Texas, où il a joué avec divers musiciens sa passion pour le blues s’est renforcée. En 1993 il s’installe à Prague qui est devenue sa deuxième patrie et où il réside depuis. Il a travaillé avec certains des meilleurs musiciens de blues de la scène tchèque. En 2010 après une rencontre avec le bassiste Jan Cisař lors d’une jam session et le fougueux et brillant guitariste Jiří Maršíček il créé son groupe The Juke Joint Heroes. Après avoir auditionné plusieurs batteurs il s’adjoint les services de Jan Podzimek, l’un des meilleurs batteurs de la république tchèque. Pendant 2 ans, influencé par des bluesmen tels que Elmore James, Muddy Waters et Hound Dog Taylor, il joue dans les clubs de jazz et de blues à Prague en reprenant essentiellement des classiques du blues et du rock basé sur le blues.

Eric Stanglin - MazikJan Cisař - MazikJiří Maršíček - MazikJan Podzimek - Mazik

En 2012 ils enregistrent leur premier et unique album à ce jour, Whistling Past the Graveyard.

Cet album est constitué de neuf morceaux originaux composés par Eric Stanglin et de deux  reprises l’une de Edward James House « Death letter »  et l’autre de Skip James « Devil got my women »

Il est produit par Jan Korinek, un bluesman très présent sur la scène du blues, 07 qui apparaît à l’orgue Hammond sur 2 morceaux Mistreater et Halo

Dans le morceau   Get Your Hands Out of My Pockets la guitare solo est tenue par Rene Trossman, autre guitariste américain style Chicago blues expatrié lui aussi à Prague.

L’album est dominé par les guitares et le chant voilé d’ Eric Stanglin.

Eric joue de la guitare rythmique et solo, et en slide l’auditeur découvre les influences du blues de Chicago et du delta blues.

 

Eric Stanglin and The Juke Joint Heroes

 

Les textes sont basés sur des expériences personnelles comme dans Tornado Alley blues (l’Oklahoma où il est né est réputé pour ses tornades).

ou dans 47 Years où Eric évoque le travail dans l’usine avec une musique reflétant l’ambiance : des percussions puissantes soulignant la guitare énergique, et un solo de guitare plus doux qui soulage  l’atmosphère pour un moment.

L’album se termine par un sympathique morceau instrumental pure blues.

Les solos de guitare de Jiří Maršíček, l’un des meilleurs talents du blues tchèque de la jeune génération, sont un des grands plaisirs de cet album

Eric et son groupe optent pour une approche « Keep It Simple » sans  chercher à  innover. Ils puisent leur inspiration dans la musique roots américaine pour produire des morceaux. Cet album comporte plusieurs facettes;  du blues mélancolique au blues-rock, et il leur permet d’élargir leur auditoire en Europe.

Ils se produisent régulièrement dans les clubs de Prague. C’est d’ailleurs dans un de ces clubs, le Blues Sklep , que je l’ai vu lors d’un séjour à Prague en 2013 où j’ai passé une agréable soirée avec une pinte de bonne bière tchèque peu chère. Même ma belle-mère (83 ans à l’époque) qui était du voyage a apprécié.

Eric Stanglin and The Juke Joint Heroes - Mazik

Discographie d’Eric Stanglin

2012 Whistling Past the Graveyard

Membres

  • Eric Stanglin – voix, guitare
  • Jan Císař –basse
  • Jiří Maršíček – guitare
  • Jan Podzimek – batterie

Musiciens invités

Rene Trossman – guitare
Jan Korinek – orgue Hammond

Paul Chroniqueur Mazik.info

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.