2009 : Brigitte Fontaine > Prohibition


2009 : Brigitte Fontaine > ProhibitionAprès le très baroque « Libido » à la sexualité débridée, Brigitte Fontaine nous revient avec un album contestataire « Prohibition ». C’est à cette occasion qu’elle nous balance une phrase devenue culte « Je suis vieille et je vous encule » et Brigitte surenchérit nonchalamment « Oui, je suis grossière mais comme une duchesse… »

Comme toujours avec son compagnon Areski, la mise en musique de ce disque politique est particulièrement réussie avec un rock au caractère bien trempé !

Pour commencer on ouvre avec un rock désordonné sur « Dura lex » (en français : la loi est dure) qui nous dicte tout ce qui n’est plus permis alors que cela était tellement bon. Très bientôt musique, amour, poésie, seront interdits par tous ces maudits…tout un programme.

Le rock déconnant de « Entre guillemets » comme un gag avec ponctuation.

Le déglingué rock trash de « La Fiancée de Frankenstein », naissance d’un suicide.

La Brigitte au look de libellule se révolte contre le quand dira t’on sur « Prohibition ». Elle pourrit avec jouissance les porcs en leur disant, sans foi ni loi, « Je suis vieille et je vous encule », vieillir c’est aussi baiser, boire, fumer pour mourir de plaisir…

La rythmique obsédante du soleil et des bofs sur les plages sur « Il s’en passe » comme une supplique à son chéri, vient vite me chercher !

La ballade mélancolique au piano sur « Harem », nous ouvre les parfums de la vie des femmes dans le sérail.

La nébuleuse « Pas ce soir », comme une énigmatique fin de vie d’amour.

La douce et électrorientale « Soufi » au cœur spirituel de l’ Islam appuyée par la discrète Grace Jones. Salam, salam, salam…

La balade amoureuse très sixties de « Just You and Me » comme une fuite en avant vers un autre monde.

Avec cet hymne élégant, Brigitte vous emmène en voyage pour un délire déjanté avec Katerine sur le thème de la fuite, du non-sens, de la lutte contre les lustrucrus, de « Partir ou rester »…

L’immatérielle cour des miracles de « Je suis un poète… » me laisse un gout amer.

L’irrévérencieux et abracadabrant « Thérèse » à la recherche de son château d’Avila intérieur.

Cette marginale de la chanson française d’une complexité déstabilisante ne cesse de provoquer notre bien-être. Effrontée mais aguichante avec son look de libellule surréaliste, elle captive les regards sur les plateaux que ce soit en concert, au théâtre ou à la télévision. Mais comment-fuck allons-nous faire quand elle ne sera plus là ?

Si cela vous plait, laissez vous aller sur deux autres titres.

Partir ou rester :

Dura lex :

Paroles de « Prohibition » de et par Brigitte Fontaine

J’exhibai ma carte senior
Sous les yeux goguenards des porcs
Qui partirent d’un rire obscène
Vers ma silhouette de sirène
Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suis vieille et je vais crever
Un petit détail oublié
Passez votre chemin bâtard
Et filez vite au wagon bar
Je fumerai ma cigarette
Tranquillement dans les toilettes
Partout c’est la prohibition
Alcool àla télévision
Papiers clopes manque de fric
Et vieillir dans les lieux publics
Partout c’est la prohibition
Parole écrit fornication
Foutre interdit à soixante ans
Ou scandale et ricanements
Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suis vieille et je vais crever
Un petit détail oublié
Les malades sont prohibés
On les jette dans les fossés
A moins qu’ils n’apportent du blé
De la tune au plus fortunés
Les vieux sont jetés aux orties
A l’asile aux châteaux d’oubli
Voici ce qui m’attend demain
Si jamais je perds mon chemin
J’ai d’autres projets vous voyez
Je vais baiser boire et fumer
Je vais m’inventer d’autres cieux
Toujours plus vastes et précieux
Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suisvieille sans foi ni loi
Si je meurs ca sera de joie

Produits disponibles sur Amazon.fr


Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.