Dream Theater


Dream TheaterDream Theater est un groupe américain de progressive-metal et de progressive-rock fondé en 1987 à New-York par Charlie Dominici, John Petrucci, John Myung, Kevin Moore et Mark Portnoy. Musicalement ce groupe c’est à la fois la complexité du rock progressif allié au son heavy metal et la virtuosité de ses musiciens. Malgré un certain nombre de défections et changements d’effectifs au fil des ans, le groupe est stable et ses trois membres fondateurs resteront ensemble pendant 23 ans, jusqu’au 8 septembre 2010 date à laquelle Mark Portnoy quittera le groupe.

Dream Theater en bref

À l’origine John Petrucci, John Myung et Mike Portnoy forment le groupe Majesty en septembre 1985 alors qu’ils sont encore étudiants au Berklee College of Music de Boston, Massachusetts.

Ils abandonnent leurs études pour se concentrer pleinement au groupe qui signe sur le label Mechanic le 23 juin 1988 et ils choisissent le nom de Dream Theater d’après le nom d’un petit théâtre devenu cinéma à Monterey en Californie.

Dans sa carrière Dream Theater fera de nombreuses reprises en particulier de certains albums en intégralité lors de concerts ce qui permet de constater les influences heavy metal et rock progressif sur leur musique comme The Number of the Beast d’Iron Maiden, Master of Puppets de Metallica, The Dark Side of the Moon de Pink Floyd, Operation: Mindcrime de Queensrÿche et Live in Japan de Deep Purple.

Dream TheaterLe premier album When Dream and Day Unite est publié en 1989 le succès de Dream Theater n’arrivera véritablement qu’en 1992 et la sortie de l’album Images and Words.

En 1990 James LaBrie remplace Charli Dominici.

L’album Awake qui s’inscrit dans la lignée de son prédécesseur sort en 1994 après une tournée mondiale.

L’année suivante le groupe sort A Change of Seasons un EP qui contient notamment un long morceau du même nom de 23 minutes, typique du style prog-rock dans le l’esprit de Rush par exemple ainsi que des reprises d’Elton John, Deep Purple, Led Zeppelin, Pink Floyd, Kansas, Queen, Journey, Dixie Dregs et Genesis.

En 1998 sur les recommandation de leur label, Dream Theater sort Falling into Infinity un album plus commercial sensé passer plus facilement sur les ondes FM et par voie de conséquence élargir leur auditoire… Il n’en n’est rien et leurs fans qui le considèrent comme intolérablement pop, boudent ce disque.

Dream TheaterEn 1994, Kevin Moore quitte le groupe, il est remplacé par Derek Sherinian qui reste jusqu’en 1999 après quoi c’est Jordan Rudess qui s’installe aux claviers pour l’enregistrement de l’album Metropolis Part 2: Scenes from a Memory, un concept-album une nouvelle fois dans la pure tradition du rock progressif que les spécialistes considèrent comme l’œuvre majeure du groupe.

Dream Theater traverse les années 2000 en enchaînant les albums : Six Degrees of Inner Turbulence en 2002, Train of Thought en 2003, Octavarium en 2005, Systematic Chaos en 2007, Black Clouds & Silver Linings en 2009 et effectue d’innombrables les tournées en mettant notoriété au service d’autres groupes de rock progressif ou de metal progressif comme Symphony X, Porcupine Tree, Pain of Salvation, Spock’s Beard ou Vanden Plas…

Le batteur et membre fondateur Mark Portnoy décide de quitter le groupe en 2010, il n’est remplacé par Mike Mangini que le 29 avril 2011.

Parallèlement à leur implication dans Dream Theater, les membres du groupe s’investissent dans des projets personnels. James LaBrie enregistre des albums solo, John Myung fonde King’s X  avec Ty Tabor ainsi que Platypus et The Jelly Jam avec Rod Morgenstein (Dixie Dregs).

Jordan Rudess, Mike Portnoy et John Petrucci participent au projet Liquid Tension Experiment avec le bassiste Tony Levin. Mike Portnoy quant à lui fait partie du supergroupe de rock progressif Transatlantic aux côtés de avec Neal Morse (ex Spock’s Beard), Roine Stolt (The Flower Kings) et Pete Trewavas (Marillion).

Membres de Dream Theater

John Petrucci – guitares, chœurs
John Myung – basse, chapman stick
James LaBrie – chant, percussions
Jordan Rudess – claviers, lap steel guitar, continuum
Mike Mangini – batterie

Anciens membres

Mike Portnoy – batterie, percussions, chœurs
Chris Collins – chant
Charlie Dominici – chant
Kevin Moore – claviers
Derek Sherinian – claviers, chant

Discographie de Dream Theater

Albums studio

1989 – When Dream and Day Unite
1992 – Images and Words
1994 – Awake
1997 – Falling into Infinity
1999 – Metropolis Pt. 2: Scenes from a Memory
2002 – Six Degrees of Inner Turbulence
2003 – Train of Thought
2005 – Octavarium
2007 – Systematic Chaos
2009 – Black Clouds & Silver Linings
2011 – A Dramatic Turn of Events
2013 – Dream Theater
2016 – The Astonishing

Produits disponibles sur Amazon.fr

EP’s

1995 – A Change of Seasons
2009 – Wither

Albums live

1993 – Live at the Marquee
1998 – Once in a LIVEtime
2001 – Live Scenes from New York
2004 – Live at Budokan
2006 – Score
2008 – Chaos in Motion 2007-2008

Compilation

2008 – Greatest Hit (…And 21 Other Pretty Cool Songs)

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.dreamtheater.net

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Rush


RushRush est un groupe canadien de hard-rock-progressif et de progressive-rock créé en août 1968 dans le quartier de Willowdale  à Toronto par Geddy Lee, Alex Lifeson et John Rutsey. Le groupe connait plusieurs changements jusqu’au line-up le plus pérenne et le plus populaire lorsque Neil Peart remplace le batteur John Rutsey en juillet 1974, deux semaines seulement avant la première tournée américaine du groupe.

Rush en bref

Le trio gagnant de Rush : Geddy Lee, Alex Lifeson et Neil Peart
  • Geddy Lee chante de façon très singulière, une tessiture de voix très haut perchée un peu comme Jon Anderson de Yes ou plutôt Robert Plant de Led Zeppelin, qui est la signature du groupe. De plus c’est un virtuose de la basse qui cite parmi ceux qui l’ont influencé Jeff Berlin (que Van Halen tentera sans succès de recruter en 1983 après l’avoir vu jouer au sein du trio de Allan Holdsworth), Jack Casady (Jefferson Airplane), John Entwistle (The Who), Jack Bruce (Cream) et Chris Squire (Yes). Son style et sa technique influenceront à leur tour des musiciens de rock et de heavy metal tels que comme Steve Harris, John Myung, Les Claypool et Cliff Burton. Multi-tâche, Geddy Lee est capable de jouer de plusieurs instruments simultanément lors de concerts de Rush (basse, claviers, pédales et chant) comme sur le titre « Tom Sawyer ».
  • Alex Lifeson est un guitariste connu pour ses riffs particuliers et ses effets électroniques, ses structures d’accords non orthodoxes. Adolescent, il est influencé par Jimi Hendrix, Pete Townshend, Jeff Beck, Eric Clapton et Jimmy Page. Alex Lifeson inclut des touches de musique espagnole et classique dans le son de Rush au cours des années 1970, inspiré de guitaristes de rock progressif comme Steve Hackett (Genesis) et Steve Howe (Yes) ou plus tard par Andy Summers (The Police) ou The Edge (U2).
  • Neil Peart élu meilleur batteur de rock par Drummerworld est également l’auteur de solo de batterie en concert parmi les plus spectaculaires. Initialement influencé dans son jeu par Keith Moon (The Who), il s’est également inspiré de  batteurs de rock des années 1960 et 1970 tels que Ginger Baker, Carmine Appice et John Bonham. Neil Peart intègre des sons inhabituels pour les percussionnistes de groupes rock de l’époque car dès la fin des années 1970, il enrichit son set acoustique avec diverses percussions telles que glockenspiel, carillon tubulaire (tubular bells), fūrin, crotales, timbales cubaines et classiques, gong, temple blocks, bell tree, triangle, cencerros… Et en concert, il utilise un kit à 360 degrés composé d’un large ensemble acoustique à l’avant et une batterie électronique à l’arrière. Depuis le début des années 1980, Neil Peart remplace plusieurs de ces éléments par des modules électroniques MIDI afin d’économiser de l’espace sur scène. Il est également l’auteur de nombreux textes des chansons de Rush.

Rush fonde son propre label, Moon Records pour se produire mais sa notoriété internationale arrive après la signature du groupe chez Mercury par l’intermédiaire de la direction de WMMS, une radio de Cleveland.

Le groupe sort son premier album éponyme en mars 1974 qui sera suivi par 24 disques d’or et 14 disques de platine (3 disques multi-platine). On estime que Rush a vendu plus de 65 millions d’exemplaires de ses albums au cours de sa carrière  et selon les chiffres de la RIAA (Recording Industry Association of America), les ventes de Rush placerait le groupe au troisième rang juste derrière The Beatles et The Rolling Stones au niveau des disques d’or ou de platine attribués à un groupe de rock.

Reconnu pour la musicalité de ses compositions complexes aux motifs lyriques éclectiques s’inspirant de la science-fiction, de l’imaginaire et de la philosophie, les textes de Rush (écrits par Neil Peart) sont souvent humanistes, écologistes ou parfois fantastiques voire oniriques.

Le style musical du groupe a changé plusieurs fois au fil des années, passant d’un début hard rock inspiré du blues à un rock progressif, en passant par une période marquée par l’utilisation intensive de synthétiseurs. Au début des années 1990, Rush revient à un son hard rock axé sur la guitare, qui s’est poursuivi jusqu’à la fin de sa carrière.

Alex Lifeson fonde parallèlement le groupe Victor en 1996.

John Rutsey qui souffre de diabète décède dans son sommeil le 11 mai 2008.

Le groupe remporte plusieurs trophées et se voit intronisé au Canadian Music Hall of Fame en 1994 et au Rock and Roll Hall of Fame en 2013.

Le travail de Rush influencera toute une génération de groupe Progressive-Rock, Progressive-Metal ou Hard-Prog des années 90 comme Dream Theater, Smashing Pumpkins, Alice in Chains, Soundgarden ou Primus, Metallica et Iron Maiden entre autres…

Fin 2015 Rush annonce que le groupe met fin à ses tournées internationales et après une période d’atermoiement de près de trois ans, Alex Lifeson informe les médias de la dissolution définitive de sa formation en janvier 2018.

Membres de Rush

Line-up final

Geddy Lee – chant, basse, guitares, claviers, synthés
Alex Lifeson – guitares, chant
Neil Peart – batterie, percussions

Anciens membres

John Rutsey – batterie, percussions, chant
Jeff Jones – basse, chant
Lindy Young – claviers, chant, guitares, percussions, harmonica
Joe Perna – basse, chant
Mitchel Bossi – guitares, chant

Albums studio

1974 – Rush
1975 – Fly by Night
1975 – Caress of Steel
1976 – 2112
1977 – A Farewell to Kings
1978 – Hemispheres
1980 – Permanent Waves
1981 – Moving Pictures
1982 – Signals
1984 – Grace Under Pressure
1985 – Power Windows
1987 – Hold Your Fire
1989 – Presto
1991 – Roll the Bones
1993 – Counterparts
1996 – Test for Echo
2002 – Vapor Trails
2004 – Feedback
2007 – Snakes & Arrows
2012 – Clockwork Angels

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums live

1976 – All the World’s a Stage
1981 – Exit…Stage Left
1989 – A Show of Hands
1998 – Different Stages
2003 – Rush in Rio
2005 – R30: 30th Anniversary World Tour
2006 – Grace Under Pressure Tour
2008 – Snakes & Arrows Live
2011 – Time Machine 2011: Live in Cleveland
2013 – Clockwork Angels Tour
2015 – R40 Live

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1979 – Rush Through Time
1990 – Chronicles
1997 – Retrospective I
1997 – Retrospective II
2003 – The Spirit of Radio: Greatest Hits 1974–1987
2006 – Gold
2009 – Retrospective III: 1989-2008
2009 – Working Men
2010 – Time Stand Still: The Collection
2010 – Icon

Produits disponibles sur Amazon.fr

Achetez les albums

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵