1990 : Pigalle > Dans la salle du bar tabac de la rue des martyrs




PigalleIncontournable réussite artistique de la scène alternative française des années 80-90, l’album Pigalle est le chef d’œuvre de François Hadji Lazaro.

Dans la salle du bar tabac de la rue des martyrs, titre phare issu du magnifique album intitulé « Pigalle 2 », ou plus simplement « Regards affligés sur la morne et pitoyable existence de Benjamin Tremblay, personnage falot mais ô combien attachant », à vous de choisir…

Rien à jeter, une véritable merveille littéraire et musicale, même la pochette de l’album réalisée par Tardi nous laisse entrer dans cet univers si particulier qui mêle chanson réaliste, ballade folk, rock, électro punk minimaliste aux sonorités très parisiennes.

Ce concept album nous parle de la vie du maintenant célèbre Benjamin Tremblay. Il traîne se guêtres de Lorrain dans un « Paris le soir » avant d’aborder « Le chaland » pour boire un coup dans « Un petit paradis ». Mais dans ce Paris dépressif, il y a au tréfonds des rades infâmes « en bas, en haut » des personnages attachants comme « Marie la rouquine », « Sophie de Nantes », « Angèle » et il arrive parfois que l’on passe « une nuit » avec l’une d’entre elle.

Mais avant de « renaître », il faut se confesser dans « les lettres de l’autoroute » et dire pourquoi on est un « éternel salaud » sinon on risque de tomber « dans la prison ». Et puis François nous parle aussi de la scène alternative française dans « chez Rascal et Ronan » pour nous annoncer la fin d’une période bénie pour le rock Français avec la fermeture de nombreux lieux alternatifs et la signature de certains groupes chez les majors plutôt qu’à Boucherie…

Originaire de Paris comme son nom l’indique, Pigalle est un groupe de rock français formé en 1982 par François Hadji-Lazaro et le bassiste Daniel Hennion.

Mais François est multitâche, il s’occupe de son label Boucherie Productions tourne avec Les garçons bouchers ainsi que Los Carayos et il veut clore Pigalle avec cet album.

Fort heureusement, le succès rencontré avec cet album le conduira à l’écriture d’un 3ème opus Rire et pleurer en 1993.

Après une série de 400 concerts en France et à l’étranger en 97, ils sortent leur 4ème album studio « Alors…. » qui nous laissera orphelin pendant 10 ans, pour cause de carrière solo de François Hadji-Lazaro (trois albums solos).

La fin de Boucherie Productions, laisse François reformer le groupe pour sortir un nouvel album en 2010, Des espoirs puis T’inquiète en 2014.

Albums studio de Pigalle

1986 : Pigalle
1990 : Pigalle 2
1993 : Rire et pleurer
1997 : Alors…
2010 : Des espoirs
2014 : T’inquiète…

Album live de Pigalle

1992 : Pigallive

Compilations de Pigalle

2008 : Neuf et occasion (inclus 6 titres inédits)

Bon, maintenant il est temps de boire un coup 😉 🍻🥂

Paroles de Dans la salle du bar tabac de la rue des martyrs de Pigalle

Dans la salle du bar tabac de la rue des martyrs
Y a des filles de nuit qu’attendent le jour en vendant du plaisir
Y a des ivrognes qui s’épanchent au bar
Qui glissent lentement le long du comptoir par terre

Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs
Le patron a un flingue pour l’ingénu qu’en voudrait à la tirelire
Dans les chiottes les mots gravés sur les murs
Parlent de sexes géants d’amours et d’ordures ensemble

Ici chacun douc’ment oublie l’ombre d’une vie passée d’une femme de décombres
Dans ce cliché funèbre on cherche l’oubli d’un parfum d’une voix
On éteint l’impact encore brûlant de lèvres entrouvertes humides et douces

Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs
Certains soirs tout à coup dans un coin on s’arrête de rire
Et quand brusquement les lames sortent tout l’monde dégage
Se jette sur la porte en verre

Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs

Y a des seringues vidées goulûment dans des bras sans av’nir
Ici la dope c’est à la poignée
Les p’tites cuillères servent que rar’ment pour le café

Ici chacun douc’ment oublie l’ombre d’une vie passée d’une femme de décombres
Dans ce cliché funèbre on cherche l’oubli d’un parfum d’une voix
On éteint l’impact encore brûlant de lèvres entrouvertes humides et douces

Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs
Y a des vieux gars tatoués partout qui racontent leurs souvenirs
Y a des voyageurs tristes pardessus et valises
Y a des bookmakers qui ramassent les mises la nuit

Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs
On peut tout ach’ter tout vendre le meilleur et le pire
Une vieille clocharde la gueule défoncée
Rentre avec sa poussette et se met à gueuler à boire

Dans la salle du bar tabac de la Rue des Martyrs …

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *