ZZ Top




ZZ TopZZ Top (prononcer zizi top) est un groupe de blues-rock, de blues, de boogie-rock, de rock’n’roll, d’arena-rock, de southern rock et hard rock formé en 1969 au Texas. Le groupe est composé depuis 1970 du guitariste et chanteur Billy Gibbons (leader, principal parolier et arrangeur musical), du bassiste et chanteur Dusty Hill et du batteur Frank Beard.

Billy Gibbons a d’abord fait parti des Moving Sidewalks, puis du groupe  11th Elevator. Frank Beard a été le batteur des Cellar Dwellers, des Hustlers, des Warlocks et de l’American Blues Band.

Gibbons, grand ami de Jimi Hendrix, Hill et Beard unissent leur destinées en 1969 suite au rapprochement de deux groupes rivaux de l’époque, The Moving Sidewalk et The American Blues.

Il semblerait que le nom de ZZ Top ait été choisi afin que leurs disques se retrouvent tout au fond des bacs rangés alphabétiquement chez les disquaires mais ce serait aussi un clin d’œil à leur blues-man préféré, BB King. Une rumeur persistante prétend qu’il s’agirait en fait d’une faute de frappe, le groupe sensé à l’origine s’appeler « 22 Top » et non « ZZ Top ». Une autre hypothèse, une référence  à l’artiste de Blues ZZ HILL… Allez savoir !



Dès le départ la musique de ce combo tend vers le blues. ZZ Top donne son premier vrai concert en février 1970, à Beaumont au Texas et publie dans la foulée son premier album en 1971 qui se fait immédiatement remarquer par son hard ‘n’ blues marqué de riffs de guitares tranchants.

Pendant les seventies ils enchaînent les albums studio avec une facilité et une réussite déconcertante qui se poursuit jusqu’au milieu des années 80 : La Grange publié en 1973 (qui évoque à un bordel texan sur l’album Tres Hombres), Jesus Just Left Chicago, Beer Drinkers & Heel Raisers puis plus tard, Gimme All Your Lovin’, Sharp Dressed Man, TV Dinners, Legs, Sleeping Bag, Velcro Fly et Rough Boy.

Après Tejas sorti en 1977 et de longues tournées éreintantes, le trio s’accorde un répit de pratiquement trois ans, période au cours de laquelle leur maison de disque sort un Best Of histoire de faire patienter les fans…

Le retour se fait avec Degüello en 1979, album à partir duquel ZZ Top commence à surfer sur son look pileux, à s’afficher avec des costumes colorés et des guitares customisées et que le nouveau format promotionnel des vidéo-clips va populariser. A noter que le seul membre non barbu du groupe s’appelle Beard (barbe en anglais…) 🙂

Les années 80 sont très lucratives et essentiellement commerciales, les puristes peuvent le déplorer. Il sera même proposé à ZZ Top un contrat mirobolant d’un million de dollars par une célèbre marque de rasoirs pour que nos deux barbus se débarrassent de leurs attributs pileux.

Malgré quelques bons albums dans les années 80 et une communication gravitant essentiellement autour du look pilaire, des bagnoles et des nanas pulpeuses, l’après Afterburner de 1985 s’annonce plus délicat et il faut attendre l’année 1990 pour assister au retour en studio de ZZ Top et l’album Recycler.

Leur manager et producteur Bill Ham travaillera avec eux durant toute leur carrière. Le trio tourne avec Ten Years After, The Rolling Stones et Alice Cooper. En europe, ils ouvriront pour Ian Hunter (Mott the Hoople), AC/DC et Rose Tatoo. La voiture légendaire qui apparaît dans leurs clips, une Ford 1933 customisée, appartient à Billy Gibbons.

ZZ Top atteindra les sommets avec l’album Eliminator publié en mars 1983 qui sera certifié 10 fois disque de platine aux États-Unis et 24 fois dans le monde entier, il se classera dans les charts pendant 141 semaines.

En matière de singles, c’est Gimme All Your Loving qui restera leur plus grande réussite commerciale mondiale (personnellement j’aurais parié sur La Grange qui est un morceau d’anthologie…).

ZZ Top est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 2004 et l’état du Texas les fait « Citoyens d’Honneur » et leur dédie le 23 août comme un jour étant entièrement consacré à ZZ Top… Si c’est pas la gloire ça ?

Discographie de ZZ Top

Albums studio

1971 – ZZ Top’s First Album
1972 – Rio Grande Mud
1973 – Tres Hombres
1975 – Fandango!
1976 – Tejas
1979 – Degüello
1981 – El Loco
1983 – Eliminator
1985 – Afterburner
1990 – Recycler
1994 – Antenna
1996 – Rhythme
1999 – XXX
2003 – Mescalero
2012 – La Futura

Deux albums de ZZ Top figurent dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie : Tres Hombres et Eliminator.

Albums Live

1980 : Live in Germany
2008 : Live from Texas

Compilations

1974 : Ten legendary Texas tails
1977 : The Best of ZZ Top
1987 : The ZZ Top Sixpack (coffret 6 LP)
1992 : Greatest Hits
1994 : One Foot in the Blues
2003 : Compilation (+ inédits Chrome, Smoke & BBQ)
2004 : Rancho Texicano
2006 : The Beginning Of ZZ Top
2008 : Greatest Hits
2014 : The Very Baddest of ZZ Top

Site de référence : www.zztop.com

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

Steve Miller Band




Steve Miller BandSteve Miller Band est un groupe américain de southern-rock, de blues-rock, de rock-f.m. et de psychedelic-blues créé en 1966 à San Francisco par Steve Miller, Boz Scaggs, Tim Davis, James Curly Cooke, Jim Peterman et Lonnie Turner.

Il est surtout connu aujourd’hui pour une série de singles à succès du milieu à la fin des années 1970 comme Gangster of Love, The Joker, Fly Like an Eagle, Take the Money and Run, Abracadabra qui ont fait le bonheur des radio FM, mais Steve Miller Band a également sorti plusieurs albums antérieurs plus rock psychédélique et blues-rock.

Steve Miller en Bref

Le père de Steve Miller est un médecin féru de musique, sa mère, Bertha Miller, est une chanteuse de jazz. Les légendaires Mary Ford et Les Paul (le parrain de Steve) font partie du cercle familial, ils sont témoins à leur mariage. Steve grandit donc dans un environnement artistique et il apprend la guitare grâce à son oncle.

En 1950, la famille déménage à Dallas au Texas, c’est là que le jeune Steve Miller fonde son premier groupe, The Marksmen.

il initie son camarade de classe Boz Scaggs aux rudiments de la guitare. En 1962, retour dans le Wisconsin où Steve entre à l’université et forme le groupe The Ardells.



En 1965, naissance à Chicago du Goldberg-Miller Blues Band avec le claviériste Barry Goldberg. La formation signe chez Epic records puis en 1967, le groupe change de nom pour devenir The Steve Miller Blues Band.

En février 1968, le groupe enregistre son premier album, Children of the Future après avoir raccourci le nom du groupe en Steve Miller Band.

En 1969, Jim Peterman quitte la formation, il est remplacé par Ben Sidran aux claviers.

En 1977 Steve Miller Band intègre Byron Allred (claviers) et Norton Buffalo (harmonica) alias Phillip Jackson.

Le plus grand hit international du groupe à ce jour reste Abracadabra qui s’est classé en tête des charts de nombreux pays en 1982.

Leur Greatest Hits 1974–78, sorti en 1978, s’est vendus à plus de 13 millions d’exemplaires.

Le chanteur Sonny Charles rejoint Steve Miller Band en 2008.

En 2014 Steve Miller Band a tourné avec le groupe rock Journey.

En 2016, Steve Miller a été intronisé comme artiste solo au Rock and Roll Hall of Fame.

Membre actuels du Steve Miller Band

Steve Miller – guitare, chant, harmonica, claviers, synthés
Kenny Lee Lewis – guitare, basse, chœurs
Gordy Knudtson – batterie
Joseph Wooten – claviers, synthés
Jacob Peterson – guitare

Membres formateurs du Steve Miller Band

Lonnie Turner – basse, guitare, chœurs
Boz Scaggs – guitare, chant
Jim Peterman – claviers, chœurs
Tim Davis – batterie, chant
James « Curley » Cooke – guitare
Ben Sidran – claviers
Nicky Hopkins – piano
Bobby Winkelman – basse, guitare, chant
Ross Valory – basse, chœurs
Roger Alan Clark – batterie
Jack King – batterie
Dick Thompson – claviers)
Gary Mallaber – batterie, percussion, claviers, chœurs
Gerald Johnson – basse, chœurs
John King – batterie
Les Dudek – guitare
Doug Clifford – batterie
Greg Douglas – slide guitare, chœurs
David Denny – guitare, chœurs
Byron Allred – claviers, synthés
John Massaro – guitare, chœurs
Norton Buffalo – harmonica, guitare, chœurs
Billy Peterson – basse, chœurs
Bob Mallach – saxophone
Paul Peterson – guitare
Ricky Peterson – claviers, synthés
Keith Allen – guitare, chœurs
Sonny Charles – chant

Discographie de Steve Miller

Avec Steve Miller Band

1968 – Children of the Future
1969 – Sailor
1969 – Brave New World
1970 – Your Saving Grace
1970 – Number 5
1971 – Rock Love
1972 – Recall the Beginning…A Journey From Eden
1973 – The Joker
1973 – Living in the U.S.A
1976 – Fly Like An Eagle
1977 – Book of Dreams
1981 – Circle of Love
1982 – Abracadabra
1984 – Italian X-Rays
1986 – Living in the 20th Century
1988 – Born 2 B Blue
1993 – Wide River
2010 – Bingo!
2011 – Let Your Hair Down

Albums solo de Steve Miller

1988 – Born 2B Blue

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵