Benny Greb batteur allemand fondateur de Moving Parts

Benny Greb est un batteur et compositeur allemand né le 13 juin 1980 à Augsbourg en Bavière. Il s’est également distingué en tant que professeur de batterie par de nombreuses conférences, des vidéos, des livres et autres supports d’apprentissage.

Benny Greb batteur allemand fondateur de Moving Parts - Mazik

Benjamin Greb est encore un excellent batteur d’outre-Rhin à l’instar de son compatriote Dirk Sengotta. Tout jeune il débute la batterie à partir de ses six ans mais ne commence à prendre véritablement des cours de batterie qu’à l’adolescence, vers l’âge de douze ans. Touche à tout, il s’est également essayé à la trompette et au piano. À 17 ans, après ses années de lycée il étudie la musique à Dinkelsbühl puis à Hambourg, où il vit encore aujourd’hui.

Au milieu des années 1990, Benjamin Greb est membre du groupe Rubber Chicken, un trio qu’il forme avec le bassiste Thimo Endreß et le guitariste Niko Warisch, qui rencontre un succès au niveau local.

Après avoir déménagé à Hambourg, Benjamin Greb devient musicien professionnel en jouant avec Stoppok, Thomas D ou Mark Forster pour ne citer qu’eux. Il travaille par ailleurs avec le musicien de jazz Nils Wülker et  développe une étroite collaboration avec Strom & Wasser, le groupe de l’auteur-compositeur Heinz Ratz, le projet de groupe Blue Touch Paper du pianiste de jazz britannique Colin Towns et le Ron Spielman Trio.

Le premier album solo de sa propre composition qui s’intitule Grebfruit sort en 2005. En 2009, il enregistre avec le projet Brass Band l’album éponyme, qui est fortement influencé par le jazz New-Orleans.

Après ces œuvres très strictes et sophistiquées, Benjamin Greb tente une autre approche en invitant le pianiste turc Sabri Tulug Tirpan et le bassiste Martin Stumpf en studio. En deux jours seulement, ils enregistrent un album d’impros totalement spontanées intitulé Two Day Trio. Peu après, Benjamin fait la connaissance du guitariste londonien Chris Montague, qui lui propose une collaboration avec le claviériste Kit Downes. Il en résulte l’album Moving Parts en 2014, suivi de l’album live Moving Parts Live, sur lequel le bassiste Chris Hargreaves a toutefois remplacé Kit Downes.

Le site musical allemand Bonedo écrit : « Avec son groupe Moving Parts, Benny réalise, en tant que leader, le côté plus électronique de sa musique instrumentale, qui se consacre au groove avec une joie d’improvisation jazzy ».

Benny Greb est « endorser » (influenceur) pour la marque de batteries Sonor et il joue habituellement sur un set Vintage Series, il a également donné son nom à des modèles de caisses-claires toujours en collaboration avec Sonor et a conçu une série de cymbales pour Meinl ainsi que des baguettes spéciales pour Vic Firth.

Greb a développé son propre système d’enseignement qu’il transmet via différents supports. Son DVD The Language of Drumming de 2009 est devenu le film pédagogique le plus vendu au monde dans le domaine de la musique. Son deuxième DVD pédagogique, The Art and Science of Groove, a été financé par le biais d’un crowdfunding (financement participatif) qui atteint son objectif bien plus rapidement que prévu.

Ses campus de formations pour batteurs appelés « Benny Greb Master Session » qui se déroule un peu partout à travers le monde attirent des élèves principalement  intéressés par l’amélioration de leur groove, le travail de leur technique ou en recherche d’inspiration. Benny Greb organise trois à quatre séminaires de plusieurs jours par an.

En 2016, Benny Greb est récompensé du prix ECHO Jazz dans la catégorie Instrumentaliste de l’année batterie/percussion.

Le magazine Modern Drummer le désigne meilleur éducateur en 2013 et lui décerné le prix du meilleur ouvrage pédagogique de l’année pour son livre The Language of Drumming. Drum Magazine le classe parmi les meilleurs batteurs trois années de suite.

En 2017 il publie Grebfruit 2 sur lequel on trouve une reprise d’un autre grand batteur, Vinnie Colaiuta, « I’m Tweaked ».

En 2019 il fait partie du line-up de l’excellent album de Nick Johnston intitulé Wide Eyes In The Dark.

Discographie de Benny Greb

2005 – Grebfruit
2009 – Brass Band (avec  Reiner Winterschladen, Sebastian Hoffmann, Uli Krug)
2013 – Two Day Trio
2014 – Moving Parts (avec Chris Montague, Kit Downes)
2016 – Moving Parts Live
2017 – Grebfruit 2

Participations en tant que batteur

(liste non exhaustive)

2005 – Strom & Wasser: Spielt keine Rolle
2006 – Strom & Wasser: Gossenhauer
2007 – Ron Spielman: Absolutely Live
2007 – Strom & Wasser: Farbengeil
2009 – 3erGezimmer: 3erGezimmer
2009 – Strom & Wasser: Emotionsdesign
2010 – The Burhorn: Beauty of the Beast
2010 – Strom & Wasser: Mondpunk
2011 – Blue Touch Paper: Stand Well Back (mit Colin Towns, Stephan Maas, Edward Maclean, Mark Lockheart, Chris Montague)
2011 – Thomas D: Lektionen in Demut 11.0
2012 – Ron Spielman Trio: Electric Tales
2012 – ElbtonalPercussion: Plays Stewart Copeland
2012 – Nils Wülker: Just Here, Just Now
2013 – Blue Touch Paper: Drawing Breath
2015 – Mike 3rd: The War Is not Over
2015 – Nils Wülker: Up
2016 – Mark Forster: Tape
2017 – Nils Wülker: On

DVDs pédagogiques

2009 – The Language of Drumming – A System for Musical Expression
2015 – The Art and Science of Groove

Site Officiel

Facebook

Urban Sax

Urban Sax - MazikUrban Sax est un groupe français de musique expérimentale protéiforme et avant-gardiste fondé par le compositeur Gilbert Artman, constitué d’un grand nombre de musiciens jouant du saxophone, instrument de musique à vent lesquels sont aussi accompagnés de percussions (gongs, vibraphones), de chœurs, de chorégraphies et parfois mêmes d’instruments à cordes (basses, guitares, violoncelles).

Ses compositions qui se situent entre le jazz et la musique contemporaine sont la plupart du temps minimalistes et répétitives interprétées par des personnages fantomatiques et anonymes tout de blanc vêtus (parfois d’autres couleurs et différentes matières), masqués et généralement en mouvement (à pied, en barque, virevoltant dans les airs accrochés à des élastiques…) le tout instillant une ambiance onirique et fantasmagorique qui envoûte l’auditoire.

Urban Sax en bref

Gilbert Artman, un compositeur et musicien multi-instrumentiste (batterie, vibraphone, claviers) passionné d’urbanisme sonore débute ses expérimentations musicales acoustiques et synthétiques en 1970, dans la lignée de Heldon, au sein du groupe de rock progressif français Lard Free.

Urban Sax voit le jour en 1973 après que Gilbert Artman eut organisé un concert avec un groupe de huit saxophonistes lors d’un festival de musique classique à Menton dans les Alpes-Maritimes.

Au fil du temps, le line-up de cette étrange formation est passé de 12, 16, 20, 24 puis 30 musiciens, et au début des années 2000, le groupe compte 52 membres équipés de toutes les gammes de saxophones allant de l’alto, au ténor en passant par les barytons et les basses.

Gilbert Artman intègre fréquemment des musiciens et des danseurs locaux dans ses spectacles, ce qui permet à l’ensemble d’accueillir parfois jusqu’à 200 interprètes répartis sur de grandes distances, parfois bien au-delà du champ de vision. Tous sont équipé d’oreillettes à récepteurs radio FM et sont dirigés par leur chef d’orchestre par la voix ou par des gestes de sémaphore humain permettant de donner des instructions.

La troupe se produit dans le monde entier lors de spectacles considérés comme des événements rares d’Art-Performance et véritable prouesses scéniques avec une cohorte de musiciens en costumes hétéroclites (métal, plastique, tissus) de type combinaison spatiale, portant des masques (à gaz ou autres) et des casques étranges. Des effets pyrotechniques sont aussi de la partie.

Chaque sortie de la tribu est un événement étrange, unique et ritualisé qui ne laisse pas indifférent, planifié et adapté pour se marier au mieux à l’espace architectural (ville, friche industrielle, usine, gare, cathédrale…) ou l’environnement naturel particulier dans lequel se déroule le concert.

Lors des représentations, les saxophones sont regroupés sur des scènes séparées, parfois à de bonnes distances pour utiliser la réverbération des murs afin de maximiser l’effet sonore comme par exemple lors du fameux concert dans le métro parisien ou une trentaine de saxophones se font écho et innondent les lieux avec un son unique, comparable en esprit aux guitares de l’icône du mouvement no wave, Glenn Branca, mais dont l’effet final est plus proche d’un équivalent acoustique à la musique électronique ambiante de Tangerine Dream à ses débuts, au travail d’Art Zoyd dans lequel on trouve également des chœurs ou de Mike Oldfield époque Tubular Bells. Des vagues de résonances s’installent entre les saxophones, l’un répondant à l’autre, créant un mur sonore total, à la fois apaisant et hypnotique, chaleureux et vivant.

Le premier album éponyme publié en 1977 est enregistré avec seize musiciens dont un soprano, des altos et des ténors. Il est constitué de deux pièces appelées sobrement « Première partie » et « Deuxième partie ».

Urban Sax - MazikSur le deuxième album qui sort en 1979 on ne compte pas moins de trente saxophones dont deux barytons et une basse, plus des chœurs et des gongs. Sur cet opus le son devient plus ample, varié et moins déconcertant. Lui aussi contient deux longs morceaux intitulés cette fois « Part Three » et « Part Four » (la suite de son prédécesseur en quelque sorte). Les deux premiers albums seront réédités par la suite sur un seul CD simplement intitulé Urban Sax.

Urban Sax - MazikFraction sur le Temps est enregistré en 1982 mais ne sera mixé et publié qu’en 1985. Le groupe est alors formé de trente-huit saxophonistes, un quatuor à cordes, quatre guitaristes, six percussionnistes, deux claviéristes et un chœur de dix-sept membres. Cet album est composée de six morceaux plus courts et bien plus variée.

Urban Sax - MazikSpiral de 1991 compte quant à lui huit pièces assez courtes dont le changement majeur est l’importance du chœur de vingt-deux vocalistes et trois vibraphones offrant un son beaucoup plus éthéré et majestueux.

Les premiers albums ont été brièvement disponibles dans les années 90 mais sont désormais quasiment introuvables, certains ont cependant été réédités dans les années 2000.

L’atelier du groupe Urban Sax est basé depuis quelques années aux Frigos, un ancien entrepôt frigorifique ferroviaire construit en 1921, devenu friche industrielle puis un site de création et de production artistique situé 19, rue des Frigos, dans le quartier de la Gare du 13ème arrondissement de Paris. Depuis les années 80 le lieu est occupé par de nombreux artistes et artisans, attirés par les volumes disponibles et la qualité de l’isolation thermique et phonique qui s’y trouve.

Discographie d’Urban Sax

1977 – Urban Sax 1
1978 –         »          »  2
1982 – Paradise Lost (avec Pierre Henry)
1986 – Fraction Sur Le Temps
1991 – Spiral
1991 – Live In Tokyo
1993 – To the Happy Few
1995 – Urban Sax à Jakarta
2001 – Quad Sax
2014 – Urban Sax Inside
2015 –       »            »          »
2016 – Urban Sax Live in Pori
2016 –         »          »  1
2016 –         »          »  2
2016 –         »          »  Fraction sur le temps
2016 –         »          »  Spiral

Site de référence : www.urbansax.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂