Kraftwerk

Kraftwerk - MazikKraftwerk est un groupe allemand fondé en 1970 à Düsseldorf (RFA). Pionniers de la musique électronique dans les années 70, le groupe est considéré comme l’un des groupes les plus importants et les plus influents de leur genre, souvent décrit comme « les parrains de la musique électronique ».

Le son Proto-Techno de Kraftwerk est minimaliste et strictement électronique, il combine des rythmes entraînants et répétitifs avec des mélodies accrocheuses et des voix habituellement trafiquées au vocoder. Le line-up se compose de Ralf Hütter (le seul membre du groupe d’origine), Fritz Hilpert, Henning Schmitz et Stefan Pfaffe. L’autre membre fondateur Florian Schneider a quitté le groupe en 2008.

Kraftwerk en bref

Ralf Hütter et Florian Schneider se rencontrent au cours leurs études de musique à Düsseldorf. En 1967, Ralf Hütter (orgue), Florian Schneider (violon, flûte), Basil Hammoudi (chant), Butch Hauf (basse) et Fred Monics (batterie) forment le groupe Organisation qui publie un seul album intitulé Tone Float avant de se séparer. Il comporte des rythmes répétitifs de percussions et de grosse caisse agrémentés de guitare, flûte, violon et orgue.

Après la dissolution d’Organisation, Ralf Hütter et Florian Schneider adoptent le nom de Kraftwerk (qui peut se traduire par Centrale Electrique). Les premières formations de Kraftwerk de 1970 à 1974 subissent de nombreux changement de personnel, les deux fondateurs travaillent alors avec une demi-douzaine musiciens différents, notamment Andreas Hohmann (batterie en 1970), Houschäng Néjadepour (guitare en 1970), Charly Weiss (batterie en 1970/71), Eberhard Kranemann (violoncelle, basse, hawaïi-guitare en 1970/71), Klaus Röder (guitare électrique, violon électronique en 1974), Michael Rother (guitare en 1970-71).

Ralf Hütter quitte la formation en 1971 afin de travailler sur l’optention de son diplôme d’architecte. À cette période, Kraftwerk tourne avec « Schneider, Kranemann, Weiss » ou « Schneider, Hohmann, Kranemann, Rother, Dinger » et « Schneider, Rother, Dinger » .

En 1971, Rother et Dinger quittent Kraftwerk pour former le groupe Neu !

Sur les trois premiers albums Kraftwerk fait du rock expérimental pur, sans fioritures pop ni la  structure carrée de sa production ultérieure.

Kraftwerk - MazikLeur premier album éponyme sorti en 1970 et Kraftwerk 2 en 1972 (avec les cônes de Lübeck rouge puis vert) sont essentiellement des explorations improvisées, utilisant une variété d’instruments traditionnels tels que guitare, basse, batterie, orgue électrique, flûte et violon. Les modifications de post-production apportées à ces enregistrements ont ensuite été utilisées pour déformer le son des instruments, en particulier la manipulation des bandes audio et les doublages multiples d’un instrument sur une même piste. Konrad « Conny » Plank (alias Planck), l’un des instigateurs et principal acteur du mouvement appelé le Krautrock),  coproduit les quatre premiers albums de Kraftwerk. Emil Schult (Peintre, artiste visuel et sonore, poète et musicien allemand) collabore également à de nombreuses publication du groupe, tant au niveau des paroles que du graphisme.

Lors des concerts de 1972-1973 Kraftwerk se produit en duo, principalement en Allemagne (avec quelques dates occasionnelles en France), grâce à une simple boîte à rythmes électronique de type beat-box, intégrant des rythmes préréglés à partir d’un orgue électrique.

En 1973, Wolfgang Flür rejoint le groupe aux percussions électroniques.

Kraftwerk - MazikAvec l’album Ralf und Florian de 1973, le groupe commence à se rapprocher du son classique qu’on lu connait en s’appuyant davantage sur les synthés et les boîtes à rythmes.

Bien que presque entièrement instrumental, l’album marque la première utilisation du vocodeur par Kraftwerk, qui deviendra, avec le temps, l’une de ses signatures musicales.

Kraftwerk - MazikEn 1974, Kraftwerk publie son quatrième album studio, Autobahn. Cet album acclamé par la critique installe durablement la notoriété groupe comme leader de la musique electro.

Le morceau-titre évoque la sensation d’une conduite sur autoroute, des paysages qui défilent, de la vitesse, du réglage de son autoradio et la monotonie d’un long voyage. Ce titre se classe 25ème au Billboard Hot 100 au États-Unis et 11ème au Royaume-Uni.

En 1975, Karl Bartos rejoint le groupe aux percussion électronique, vibraphone live, claviers. Le combo Hütter-Schneider-Bartos-Flür est aujourd’hui considérée comme la formation classique et la plus pérenne de Kraftwerk en place jusqu’à la fin des années 80.

Radio-Activity 2009 Kraftwerk - MazikEn 1975, Kraftwerk sort le concept-album Radio-Activity (Radio-Aktivität en Allemagne). Le titre de l’album avec trait d’union montre l’humour pince-sans-rire typique de Kraftwerk, un jeu de mots sur la radioactivité et l’activité à la radio.

Le titre « Radioactivity » qui sort en single devient un succès considérable en France après avoir été utilisé comme thème d’une émission musicale très populaire à la radio populaire (« Maximum de musique » de Jean-Loup Lafont  sur Europe 1).

Il s’agit du premier album de Kraftwerk entièrement autoproduit par Hütter & Schneider dans leur studio Kling Klang et le premier à être interprété par le line-up classique de Kraftwerk.

Kraftwerk - MazikEn 1977, Kraftwerk sort l’album très influent Trans-Europe Express. Les critiques le décrivent comme étant une célébration de l’Europe et des disparités entre la réalité et les apparences.

Musicalement s’éloigne du style Krautrock et met l’accent sur des rythmes électroniques mécanisés, un certain minimalisme et des voix manipulées. Deux singles accompagnent l’album « Trans-Europe Express » et « Showroom Dummies ».

Kraftwerk - MazikEn 1981, Kraftwerk sort son huitième album studio, Computer World (Computerwelt en Allemagne). Cet album intègre l’utilisation d’un séquenceur afin de  créer un son particulier à présent connu sous le nom d’électro, qui a inspiré les premiers producteurs de Detroit de Techno ainsi que d’innombrables artistes comme Gary Numan, Depeche Mode ou New Order et autres Jean-Michel Jarre.

Cet album aborde la thématique visionnaire de l’invasion mondiale à avenir par l’informatique et les ordinateurs. Ce succès commercial est suive par les singles « Pocket Calculator », « Computer World » et « Computer Love ». Par la suite le groupe entame sa grande tournée mondiale Computer World.

L’EP Tour De France sort en 1983. Ce morceau est utilisé dans le film Breakdance et devient le thème de la compétition cycliste du même nom la même année.

En 1986, Kraftwerk sort son neuvième album studio Electric Café mais la critique et mitigée. Deux singles sont issus de cet opus, « Musique Non-Stop » et « The Telephone Call ».

En 1987, Wolfgang Flür est remplacé par Fritz Hilpert. En 1991, les chansons les plus connues de Kraftwerk sont rassemblées et réenregistrées sur la compilation The Mix.

Le single Expo 2000 sorti en décembre 1999 surprend les fans de Kraftwerk. Une toute nouvelle chanson, bien que discrète, fait naître l’espoir d’un nouvel album. Une vidéo est réalisée pour ce titre, dans lequel on voit le groupe jouer en costumes filaires, mais pas le groupe ne fera aucune apparition publique et ne donnera aucune interview avant 2003.

En 2003, le groupe sort Tour de France Soundtracks, son premier album comprenant de nouveaux morceaux depuis l’Electric Café de 1986. Il a été enregistré à l’occasion du 100ème anniversaire du premier Tour de France.

Kraftwerk - MazikEn juin 2005, Kraftwerk publie Minimum-Maximum, son premier album live officiel.

Il comprend deux CD et des titres enregistrés lors de leur tournée mondiale de 2004, à Varsovie, Moscou, Berlin, Londres, Budapest, Budapest, Tallinn, Riga, Tokyo et San Francisco. Il est suivi d’un DVD live.

Florian Schneider quitte officiellement Kraftwrk en janvier 2009, départ qui était annoncé depuis avril 2008. Il est remplacé par Stefan Pfaffe.

Kraftwerk - MazikThe Catalogue (Der Katalog en Allemagne) sort en 2009. Il s’agit d’un coffret comprenant huit albums de Kraftwerk sortis entre 1974 et 2003. Tous les albums ont été remasterisés numériquement et la plupart des pochettes ont été redessinées et des photographies inédites sont rajoutées aux pochettes des albums.

En avril 2017, Kraftwerk annonce la sortie de 3-D The Catalogue, un album live et une vidéo qui documente les performances des huit albums du Catalogue paru le 26 mai 2017. Il est disponible en plusieurs formats, dont le plus complet est un ensemble de 4 disques Blu-ray avec un livre relié de 236 pages. Cet album est récompensé par le Grammy Award du meilleur album dance/electro en janvier 2018.

Le 20 juillet 2019, Kraftwerk est tête d’affiche du Lovell Stage au Bluedot Festival, un festival de musique et de science qui se tient chaque année au Jodrell Bank Observatory à Cheshire (Royaume-Uni). L’édition  2019 a célébré le 50e anniversaire de l’alunissage d’Apollo 11.

L’influence de Kraftwerk sur la musique Electro est inestimable. Des centaines d’artistes dans tous les sous-genres de la musique électronique reconnaissent l’influence qu’à eu leur travail. Tous les membres de Kraftwerk sont par ailleurs extrêmement discrets, ne donnent que rarement des interviews et ne font pas d’apparitions dans les médias.

Membres de Kraftwerk

Ralf Hütter – chant, vocoder, synthétiseur, claviers
Fritz Hilpert – percussion électronique
Henning Schmitz – percussions électroniques, claviers
Falk Grieffenhagen – technicien vidéo

Anciens membres

Florian Schneider – synthétiseurs, chœurs, vocoder, samples, flûte, saxophone, percussions, guitare électrique, violon, technicien vidéo
Houschäng Néjadepour – guitare électrique
Plato Kostic – guitare basse
Peter Schmidt – batterie
Karl « Charly » Weiss – batterie
Thomas Lohmann – batterie
Andreas Hohmann – batterie
Eberhard Kranemann – guitare basse
Klaus Dinger – batterie
Michael Rother – guitare électrique
Emil Schult – guitare électrique, violon électronique
Wolfgang Flür – percussion électronique
Klaus Röder – guitare électrique, violon électronique
Karl Bartos – percussion électronique, claviers
Fernando Abrantes – percussion électronique, synthétiseur
Stefan Pfaffe – technicien vidéo

Discographie de Kraftwerk

Albums studio

1970 – Kraftwerk
1971 – Kraftwerk 2
1973 – Ralf und Florian
1974 – Autobahn
1975 – Radio-Activity
1977 – Trans-Europe Express
1978 – The Man-Machine
1981 – Computer World
1991 – The Mix
1986 – Electric Café
2003 – Tour de France Soundtracks

Albums live

2005 – Minimum-Maximum
2017 – 3D-The Catalogue

Compilations

1975 – Exceller 8
1981 – Elektro Kinetik
1991 – The Mix

Coffrets

1997 – Klang Box (1976–1982)
2009 – The Catalogue (albums remastérisés de 1974 à 2003)

Site de référence : www.kraftwerk.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Frumpy


Frumpy - MazikFrumpy est un groupe allemand de rock-progressif, krautrock, basé à Hambourg, qui a sévi entre 1970-1972 puis de 1990-1995. Formé sur les cendres du groupe folk-rock The City Preachers, Frumpy publie quatre albums entre 1970-1973 et connaît un succès commercial considérable dans son pays d’origine. La presse allemande dithyrambique de l’époque les considère comme le meilleur groupe de rock allemand et encense la  chanteuse Inga Rumpf la qualifiant de « meilleur talent vocal » de la scène rock allemande contemporaine. Frumpy splitte en 1972 mais certains membres continuent de travailler ensemble à différents moments au cours des deux décennies suivantes pour finalement reformer le groupe en 1989 et sortir trois albums supplémentaires. Séparation définitive en 1995.

Frumpy en bref

Tous ses membres se sont connus au sein du groupe folk rock allemand The City Preachers, formé par l’Irlandais John O’Brien-Docker à Hambourg en 1965. Trois ans plus tard ce combo se sépare.

La chanteuse Inga Rumpf et sa voix rauque à la Janis Joplin continue toutefois d’utiliser le nom du groupe avec un line-up comprenant le batteur Udo Lindenberg, le chanteur Dagmar Krause, l’organiste français Jean-Jacques Kravetz et le bassiste Karl-Heinz Schott. Au printemps 1969, Lindenberg quitte la formation pour se consacrer à sa carrière solo. Il est remplacé par Carsten Bohn, lequel déçu par Dagmar Krause, encourage quelques mois plus tard le groupe à prendre une nouvelle direction créative, « une fusion de rock, blues, classique, folk et psychédélique.

La nouvelle formation d’Inga Rumpf, baptisée Frumpy (un jeu de mot et surnom basé sur son nom de famille), fait ses débuts au Festival international Pop & Blues d’Essen en avril 1970. Au cours de ce concert deux titres « Duty » et « Floating » sont enregistrées et publiées sur la compilation live Pop & Blues Festival’70. D’autres tournées suivent notamment en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, puis une participation au Progressive Pop Festival de Kiel en juillet 1970 et à l’Open Air Love & Peace Festival de Fehmarn, le 6 septembre 1970.

Frumpy - MazikLe premier album de Frumpy, All Will Be Changed, est enregistré en août 1970. Pour promouvoir l’album, le groupe entame une tournée de 50 dates en Allemagne avec les Spooky Tooth et assure les concerts d’ouverture de Yes, Humble Pie et Renaissance. L’album est salué par la critique et remporte un succès commercial honorable.

À ses débuts, Frumpy n’aligne pas de guitariste solo, chose tout à fait inhabituelle pour un groupe de rock. Le quatuor s’appuie en revanche  sur les envolées spatiales de l’orgue Hammond de Jean-Jacques Kravetz modulé par son puissant Leslie Rotating Speaker System (dispositif de modulation de fréquence) à la manière d’ELP.

Frumpy - MazikEn 1971, pour l’enregistrement du second album, le groupe recrute Rainer Baumann, ancien guitariste de Sphinx Tush.

Cet opus au son rock progressif plus hard contient le tube « How the Gipsy Was Born » qui deviendra un titre signature de Frumpy.

Frumpy - MazikJean-Jacques Kravetz quitte le groupe au début de 1972 pour des raisons de désaccords sur la ligne artistique de Frumpy et rejoint Udo Lindenberg et son Das Panik Orchester. Il enregistre par ailleurs un album solo éponyme la même année sur lequel figurent ‘ailleurs Inga Rumpf et Udo Lindenberg. C’est Erwin Kama (ex Murphy Blenddans) qui lui succède et qui apparaît sur plusieurs des morceaux du troisième album By The Way. Il est toutefois évincé de Frumpy en mars 1972 lorsque l’organiste français décide de retourner au bercail…

Rainer Baumann se lance lui aussi dans une carrière solo et Frumpy donne un concert d’adieu le 26 juin 1972 avec Thomas Kretschmer à la guitare. Un double album Live est publié un an après, en 1973.

Atlantis - MazikPeu après la dissolution de Frumpy, Inga Rumpf, Jean-Jacques Kravetz et Karl-Heinz Schott recrutent le guitariste Frank Diez et le batteur Curt Cress, tous deux issus du groupe munichois de jazz fusion Emergency, pour former un « super groupe » appelé Atlantis, alors qualifié péjorativement d’un « Frumpy reconditionné dans un style hard-rock plus commercial« . Atlantis enregistre un premier album éponyme en 1972 publié début 1973.

Frank Diez et Curt Cress sont remplacés par George Meier et Udo Lindenberg pour la tournée suivante, eux-mêmes remplacés par Dieter Bornschlegel et Ringo Funk à la fin de la tournée.

L’album It’s Getting Better au son plus afrobeat sort en 1973 puis début 1974 le groupe connait encore un changement de line-up.

Le troisième album Ooh Baby qui suit la même année est composé en grande partie par Alex Conti et Adrian Askew dans un son rock et funk (P-funk). Le combo part en tournée aux Etats-Unis en première partie d’Aerosmith et de Lynyrd Skynyrd.

Atlantis - MazikAprès d’autres changements de musiciens, deux albums sont publiés, Get On Board et Live tout deux en 1975, mais malgré un succès commercial en Allemagne, le groupe se sépare en janvier 1976. Inga Rumpf sort son premier album solo, Second Hand Mädchen, fortement influencé par Udo Lindenberg. Elle publiera plusieurs autres albums en solo (chantés en allemand ou en anglais), en collaboration avec d’autres artistes et fondera sa propre maison de disque : 25th Hour Music. La grande Tina Turner fera une reprise de l’une de ses chansons « I Wrote a Letter » sur l’album Private Dancer.

Le 23 février 1983, les membres fondateurs donnent un concert exceptionnel à Hambourg.

En 1989, Inga Rumpf, Carsten Bohn et Jean-Jacques Kravetz décident de re-former Frumpy et sortent deux nouveaux albums, Now ! en 1990 et News en 1991, mais en 1992, les membres qui prennent des directions musicales différentes et incompatibles mettent fin à l’aventure Frumpy, le groupe est finalement dissous en 1995.

Membres de Frumpy

Membres fondateurs

Inga Rumpf – chant
Jean-Jacques Kravetz – clavier
Carsten Bohn – batterie
Karl-Heinz Schott – basse

Anciens membres

Rainer Baumann – guitare
Thomas Kretschmer- guitare
Frank Diez – guitare

Discographie de Frumpy

1970 – All Will Be Changed
1971 – Frumpy 2
1972 – By the Way
1973 – Live
1990 – Now!
1991 – News
1995 – Live NinetyFive

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂