The Monks


The Monks - MazikThe Monks est un groupe d’Avant-Garde, Garage-Rock, Krautrock, Proto-Punk américain formé à Gelnhausen en RFA par Gary Burger, Dave Day, Eddie Shaw, Larry Clark et Roger Johnston, des GI’s américain. Le groupe lassé par le rock traditionnel se forge un style plus expérimental caractérisé des rythmes hypnotiques minimisant le rôle de la mélodie, rehaussé par des techniques de manipulation du son. Ce mélange inhabituel à l’époque de chants avec des textes engagés et de banjo six cordes du guitariste David Day déconcerte le public des années 60, son apparence est alors considéré choquante au même titre que sa musique mais force est de constater que les Monks sont aujourd’hui reconnus comme de véritables pionniers de la musique d’avant-garde.

The Monks en bref

Initialement  les cinq jeunes gens sont militaires dans l’armée américaine basée en Allemagne de l’Ouest mais après avoir retrouvé la vie civile  ils choisissent de  rester à Gelnhausen et ils montent ensemble une première formation The Torquays, avec un allemand à la batterie simplement nommé Hans. Ce groupe qui doit son nom à un morceau instrumental des Fireballs, joue un mélange de rock’n’roll américain des années 1950 agrémenté quelques morceaux originaux écrits par Gary Burger et Dave Day pour le personnels de la base. Il recrute un nouveau batteur et devient The Monks en 1964.

Le groupe répète et peaufine son style avant-gardiste, se dote de nouveaux instruments et accessoires comme une fuzz box Maestro, une pédale wah-wah, un floor tom et un banjo à six cordes.

Ils enregistrent une maquette qu’ils présentent à Polydor Records en 1965 mais la maison de disque refuse d’abord de les signer jusqu’au jour où ils se produisent au Top Ten Club de Hambourg qui a vu naître The Beatles.

Enregistré dans la douleur lors de sessions harassantes dans studio de Cologne en novembre 1965, parallèlement à leurs concerts avec Bill Haley and His Comets, le premier album des Monks intitulé Black Monk Time est publié en 1966. Précurseur et innovateur, Gary Burger serait l’inventeur de l’effet Feedback qui sera largement utilisé par Jimi Hendrix plus tard…

Pour coller à leur nom (monk signifie « moine » en anglais) et probablement faire parler d’eux les membres du groupe sont vêtus de noir, portent une corde au cou et la célèbre tonsure idoine au sommet du crane. En effet les membres de The Monks adoptent un look non-conformistes pour s’éloigner de leur illustres prédécesseurs. Bref des punks bien avant l’heure ces Monks !

 

Leurs textes subversifs dénoncent souvent la guerre du Vietnam et la déshumanisation de la société occidentale, ils préfigurent dans leur propos la brutalité à venir du mouvement punk rock des années 1970 et 1980.

Et de fait leur look est clivant pour le public, les jeunes adhèrent et les plus anciens détestent hurlant au sacrilège voire au blasphème…

Le groupe enchaîne les concerts et les tournées dans les bars et les clubs locaux, se forge une réputation auprès de fans qui eux aussi s’habillent en moine avec la bure, la ceinture en corde, la capuche et tout le toutim…

Malheureusement leur premier opus ne se vend pas bien et leur producteur Jimmy Bowien leur demande de changer d’orientation en s’inspirant de Yellow Submarine des Beatles ce que le groupe refuse, Dave Day en profite pour leur présenter sa « chanson romantique » Cuckoo qu’ils enregistrent ainsi qu’un autre titre  I Can’t Get Over You dès leur retour au Top Ten Club.

En mai 1967 The Monks jouent avec Jimi Hendrix Experience mais des tensions entre les membres se font jour. Ils se séparent en septembre de la même année avant la tournée prévue au Viêt Nam auprès des GI’s alors en pleine guerre, et s’en retournent aux USA.

Le label Infinite Zero publie une réédition de l’album de 1966 en CD aux États-Unis en 1994 ce qui suscite un regain d’intérêt pour The Monks qui profitent de l’occasion pour se réunir afin de donner quelques concerts en 1999. En 2006 un documentaire leur est consacré intitulé Monks: The Transatlantic Feedback qui est suivi d’un album de reprises, Silver Monk Time A tribute to the Monks.

Membres de The Monks

Gary Burger – guitare, chant
Larry Clark (né Lawrence Spangler) – orgue, chœurs, piano
Eddie Shaw (né Thomas Edward Shaw) – basse, chœurs, trompette
Dave Day (né David Havlicek) – Banjo, guitare rythmique, chœurs
Roger Johnston – batterie, chœurs

Discographie des Monks

L’album Black Monk Time de 1966 figure dans Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie.

Albums studio

1965 : Black Monk Time (réédité en 1994)
1999 : Five Upstart Americans

Produits disponibles sur Amazon.fr

Album live et démo

2000 : Let’s Start a Beat – Live from Cavestomp
2007 : Monks – Demo Tapes 1965

Compilations

1999 – Five Upstart Americans
2009 – The Early Years 1964–1965

EP

2017 – Hamburg Recordings 1967

Site de référence : www.the-monks.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Birth Control


Birth Control - MazikBirth Control est un groupe allemand de hard-rock-progressif formé à Berlin en 1968 qui se forge une belle réputation en Europe au cours des années 1970 et dont le son teinté quasi systématiquement d’orgue dans ses morceaux fait souvent penser à Deep Purple.

Catalogué un peu rapidement (et par facilité) comme groupe comme de « Krautrock », au grand dam de ses membres qui se considèrent plutôt comme une groupe hard-rock ou de rock classique, ce terme leur convient cependant s’il se réfère uniquement à une époque et non à un style musical à proprement parler…

Birth Control en bref

Issu de la fusion de deux groupes The Earls et The Gents, à ses débuts le groupe constitué de Bernd Koschmidder (basse), Reinhold Sobotta (orgue), Rolf Gurra (saxophone, chant), Fritz Groeger (chant), Klaus Orso (guitare), Reiner Borchert (guitare) et Hugo Egon Balder (percussions) joue principalement des compositions instrumentales hybrides fusionnant rock et jazz.

Après avoir signé sur le label  Metronome, Birth Control enregistre son premier album éponyme emprunt d’un humour sarcastique et provocateur tant par le nom du groupe, choisi en réaction à la réprobation du pape Paul VI concernant la « pilule », que par ses pochettes d’albums, le premier album de 1970 étant carrément illustré par une plaquette pilule contraceptive.

Le deuxième album Operation, produit par le  label Ohr qui s’est spécialisé dans la promotion de la scène rock underground allemande, bénéficie d’un meilleur son, mélange de heavy rock et d’arrangements subtils de jazz. Celui-ci rencontre un grand succès tant critique de commercial. Sa pochette représente une arachnide géante entrain de dévorer des bébés… (Ach hümour chermanique !)  😉

En 1972, Birth Control sort l’excellent Hoodoo Man qui contient Gamma Ray, un morceau de dix minutes caractéristique du prog-rock pour ne pas dire du style krautrock.

Après plusieurs changements de line-up le quintet enregistre Rebirth, un album de hard rock progressif qui sort en 1973 avec une pochette rouge sobre, sans provocation portant uniquement le nom du groupe et le titre…

En juin 1974, Birth Control publie son premier album live, intitulé simplement Live sur la pochette duquel les membres du groupe jouent aux gangsters…

Backdoor Possibilities de 1976 est un album plus jazz-rock qui ne connait pas le succès espéré.

Un an plus tard sort Increase qui marque un retour aux sources plus hard-rock.

Après deux derniers albums assez médiocres Count On Dracula en 1980 et Deal Done at Night en 1981, Birth Control se sépare et connait un passage à vide d’une vingtaine d’année mais le groupe renaît en 1993 et publie des albums comme Jungle Life ou Two Worlds.

Du line-up original il ne reste cependant que Bernd « Nossi » Noske le batteur, chanteur et leader du groupe. Bruno Frenzel le guitariste-compositeur est décédé le 21 septembre 1983.

Autour de Bernd Noske, Birth Control est alors constitué du bassiste Hannes Vesper, du claviériste Sascha Kuhn et du guitariste Martin Ettrich. Le groupe continue de tourner en Europe et sort régulièrement de nouveaux albums. L’une des particularité de cette formation c’est que leur batteur est également le chanteur principal (comme The Eagles), configuration assez rare pour être signalée.

Les anciens membres du groupe comme Peter Föller (basse, chant) et Zeus B. Held (claviers) font des apparitions spéciales lors des concerts de Birth Control.

En 2008 le groupe participe au festival Sweden Rock.

En 2013 Birth Control sort un double CD Two eggs – Two Concerts comprenant deux live épiques enregistrés à Korback en 1977 et à Hamburg en 1983. Les bandes originales sont  remasterisées et permettent de redécouvrir des tubes comme « Gamma Ray » et « The Work Is Done ». Sa pochette renoue avec l’esprit provocateur du groupe puisqu’elle représente une poule en train de cuire des œufs (ses propres œufs ?)…

Bernd Noske meurt le 18 février 2014 ce qui met un terme provisoire à l’aventure puisque le 5 janvier 2016 Peter Föller (chant) et Manfred von Bohr (batterie) reprennent le flambeau. Le dernier album en date de Birth Control, Here and Now, est sorti le 4 mars 2016.

Membres actuels de Birth Control

Hannes « Cyborg Haines » Vesper – basse, chant
Manfred « Manni » von Bohr – batterie
Martin « Ludi » Ettrich – guitare, chant, talk box
Peter Engelhardt – guitare
Peter Föller – chant
Sascha « Sosho » Kühn – claviers

Anciens membres

Bernd Koschmidder – basse
Bernd Noske – chant, batterie, percussions
Bernd « Zeus » Held – orgue/piano
Bruno Frenzel – guitare
Dirk Steffens – guitare
Fritz Gröger – chant
Hartmut Scheulgens – orgue
Horst Stachelhaus – guitare
Hugo Egon Balder – batterie
Jörg Becker – claviers
Jürgen Goldschmidt – basse
Klaus Orso – guitare
Manfred « Manni » von Bohr – batterie
Peter Föller – chant
Reiner Borchert – guitare
Reinhold Sobotta – orgue
Rolf Gurra – saxophone/chant
Rolf « Rocco » Klein – guitare
Wolfgang Neuser – basse
Wolfgang Neuser – orgue
Xaver Fischer – claviers

Discographie de Birth Control

Albums studio

1970 – Birthcontrol
1971 – Operation
1972 – Hoodoo Man
1973 – Rebirth
1975 – Plastic People
1976 – Backdoor Possibilities
1977 – Increase
1978 – Titanic
1980 – Count On Dracula
1980 – Deal Done at Night
1982 – Bang!
1995 – Two Worlds
1996 – Jungle Life
1996 – Getting There
2003 – Alsatian
2009 – We are Family
2016 – Here and Now

Produits disponibles sur Amazon.fr

Albums live

1974 – Live
1979 – Live ’79
1993 – Two Eggs – Two Concerts
1994 – Condominium
2000 – Live Abortion
2000 – Live in Lachendorf
2004 – Live in Fulda
2005 – 35th Anniversary – Live at Rockpalast

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1972 – Believe In the Pill
1977 – The Best of
1978 – Rock On Brain
1978 – The Best of Vol. 2
1990 – The Very Best of
1996 – Definitive Collection

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.birth-control.de

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂