Lee Ritenour


Lee Ritenour - 6 string theory - MazikLee Mack Ritenour est un guitariste américain de jazz, jazz-rock, jazz-fusion, funk-jazz et smooth-jazz né le 11 janvier 1952 à Los Angeles, en Californie qui, depuis le début de sa carrière en 1976 a participé à plus de 3000 sessions d’enregistrements studio et publié plus de 30 tubes de jazz contemporains comme Is It You » qui est devenu un classique. Lee Ritenour a publié une trentaine d’albums, le dernier en date, A Twist of Rit, est sorti en 2015.

Lee Ritenour en bref

Il débute à l’âge de 16 ans avec le groupe californien The Mamas et les Papas et à 18 ans il accompagne  Lena Horne et Tony Bennett, il est très influencé par le jazz, le rock et la musique brésilienne. L’un de ses modèles est le guitariste de jazz Wes Montgomery.

Rapidement surnommé « Captain Fingers », Lee Ritenour, au même titre que Larry Carlton, devient un guitariste de sessions très demandé au milieu des années 1970.

Il se produit à cette époque au célèbre Baked Potato aux côtés de Dave Grusin, Patrice Rushen, Harvey Mason et Ernie Watts pendant cinq ans.

À l’aise dans différents styles musicaux, du rock au blues en passant par le jazz, le guitariste travaillera avec de nombreux artistes et groupes comme Pink Floyd (The Wall), Steely Dan (Aja), Dizzy Gillespie, Sonny Rollins, Joe Henderson , BB King, Frank Sinatra, Simon et Garfunkel, Ray Charles, Peggy Lee, Aretha Franklin, Yellowjackets, Djavan et Kenny G et Barbra Streisand.

Lee Ritenour - MazikEn 1976 il se lance en solo et publie son premier album solo, First Course, suivi la même année par Captain Fingers, The Captain’s Journey en 1978 et Feel the Night en 1979.

En 1979 toujours, Lee Ritenour par est invité Pink Floyd à participer à l’enregistrement du morceau « Run Like Hell » de l’album The Wall. Il aurait également joué de la guitare rythmique sur « One of My Turns » mais cette prestation ne lui est pas officiellement créditée.

Dans les années 80 Lee Ritenour prend une direction plus pop funky avec l’album Rit auquel participe le chanteur Eric Tagg est  publié en 1981, il contient ses tubes « Is It You » et « Mr. Briefcase ».

Dans les années 90, Lee Ritenour fonde le groupe de jazz smooth Fourplay avec le claviériste Bob James, le bassiste Nathan East et le batteur Harvey Mason. Le premier album de Fourplay publié en 1991 reste 33 semaines à la première place du palmarès jazz contemporain de Billboard ce qui est un record sans précédent. Lorsque Lee Ritenour quitte le groupe en 1998 c’est Larry Carlton qui lui succède.

Bon, honnêtement les années 1980/1990 ce n’est pas ma période préférée de Lee Ritenour (un peu trop soupe) mails il retrouvera grâce à mes yeux (ou plutôt mes oreilles) dans les années 2000…

De nombreux invités prestigieux participent également à l’enregistrement des albums solo de Lee Ritenour comme Phil Collins, Ivan Lins, Caetano Veloso, Djavan et Jao Bosco, George Benson, Chaka Kahn, Herbie Hancock, Michael McDonald et Renee Fleming.

En 2005 il publie un album rétrospectif Overtime.

Smoke n’ Mirrors sort l’année suivante avec un tout jeune batteur qui y fait ses début son fils Wesley alors âgé de 13 ans.

En 2010, à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa carrière, Lee Ritenour publie le magnifique 6 String Theory, titre qui se réfère aux six domaines musicaux couverts par l’utilisation de la guitare.

Lee Ritenour continue de tourner un peu partout à travers le monde entouré de différents musiciens mais dernièrement surtout avec son fils Wesley Ritenour à la batterie, le français Hadrien Feraud à la basse et Otmaro Ruiz aux claviers…

Discographie de Lee Ritenour

Albums solo

1976 – First Course
1977 – Gentle Thoughts
1977 – Captain Fingers
1977 – Sugar Loaf Express
1978 – Friendship
1978 – The Captain’s Journey
1979 – Rio
1979 – Feel the Night
1979 – Friendship
1981 – Rit
1982 – Rit 2
1983 – On the Line, with Dave Grusin
1984 – Banded Together
1985 – Harlequin, with Dave Grusin
1986 – Earth Run
1987 – Portrait
1988 – Festival
1989 – Color Rit
1990 – Stolen Moments
1993 – Wes Bound
1995 – Larry & Lee, with Larry Carlton
1997 – Alive in L.A.
1998 – This Is Love
1999 – Two Worlds
2002 – Rit’s House
2005 – Overtime
2006 – Smoke ‘n’ Mirrors
2008 – Amparo, with Dave Grusin
2010 – 6 String Theory
2012 – Rhythm Sessions
2015 – A Twist of Rit

Produits disponibles sur Amazon.fr

Compilations

1980 – The Best of Lee Ritenour
1991 – Collection
2003 – The Very Best of Lee Ritenour
2003 – The Best of Lee Ritenour

Produits disponibles sur Amazon.fr

Participations

1975 – Brass Fever – Brass Fever
1975 – Oliver Nelson – Skull Session Flying Dutchman,
1976 – Brass Fever – Time Is Running Out
1977 – John Handy – Carnival ABC/Impulse,
1977 – Quincy Jones – Roots A&M,
1977 – Dizzy Gillespie – Free Ride
1974 – Alphonse Mouzon – Mind Transplant Blue Note,
1975 – Alphonse Mouzon – The Man Incognito Blue Note,
1976 – Joe Henderson – Black Miracle Milestone,
1976 – Stanley Turrentine – Everybody Come On Out Fantasy,
1977 – Lalo Schifrin – Rollercoaster
1977 – Paulinho da Costa – Agora Pablo/Concord,
1977 – Eddie Henderson – Comin’ Through Capitol,
1978 – Herb Alpert – Herb Alpert / Hugh Masekela Horizon,
1979 – Pink Floyd – The Wall Harvest/EMI,
1991 – Karimata – Jezz sur « Rainy Days and You »

Site de référence : www.leeritenour.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Joe Jackson




Joe JacksonDavid Ian Jackson plus connu sous le nom de Joe Jackson est un musicien, chanteur, compositeur, interprète anglais (né le 11 août 1954). Après avoir étudié la musique et joué dans des clubs pendant des années, la première publication de Joe Jackson, « Is She Really Going Out with Him? devient un succès en 1979. De nombreux singles New-Wave s’en suivent en cette fin des seventies mais Joe Jackson préfère se diriger vers une musique plus pop/jazzy avec raison puisqu’il entre dans le Top 10 dès 1982 avec « Steppin ‘Out ». Il compose de la musique classique et s’intéresse à la musique de films.

Joe Jackson en bref

Né à Burton upon Trent, Staffordshire, David Jackson grandi dans la région de Paulsgrove à Portsmouth, ses parents déménagent à proximité de Gosport alors qu’il est adolescent. Le jeune David se met à apprendre le violon mais décide assez vite de se consacrer au piano. Il débute en jouant du piano dans les bars à l’âge de 16 ans et remporte une bourse pour étudier la musique à la Royal Academy of Music de Londres.

Le premier groupe de Jackson, formé à Gosport, s’appelle Edward Bear, rebaptisé plus tard Edwin Bear puis Arms and Legs, le groupe splitte en 1976 après deux singles qui n’ont rencontré aucun succès.

A cette époque il portait encore le nom de David Jackson mais il choisit le pseudo de «Joe», selon certaines source à cause de sa ressemblance avec un personnage de dessin animé qui joue du piano… Joe Jackson passe son temps à jouer dans des clubs pour gagner sa vie et pour enregistrer des démos.



En 1978, il se fait remarquer par un producteur et l’année suivante Joe Jackson Band sort son premier album, Look Sharp !, mélange de new-wave et de rock sombre à la façon d’Elvis Costello ou Graham Parker. L’album rencontre un grand succès critique et plus tard en 2013, le magazine Rolling Stone désignera Look Sharp! comme 98ème dans une liste des 100 meilleurs premiers albums de tous les temps.

The Joe Jackson Band publie I’m the Man en 1979 et en 1981 Joe Jackson travaille avec le groupe britannique de Power Pop The Keys puis effectue de nombreuses tournées avec son propre groupe.

Jumpin ‘Jive sort en 1981 inspiré par le swing and blues old-style, en reprenant des chansons de Cab Calloway, Lester Young, Glenn Miller et Louis Jordan.

Son album phare sort en 1982, il s’agit bien entendu de Night and Day qui comprend plusieurs singles à succès dont « Steppin ‘Out » et « Breaking Us in Two ».

En 1984, Joe Jackson s’installe à New York où il enregistre Body and Soul influencé par les standards de la pop, du jazz et de la salsa.

En 1985, il accompagne Joan Armatrading au piano sur l’album Secrets Secrets puis en 1986 il a collabore avec Suzanne Vega sur Left of Center titre qui figure dans la BOF de Pretty in Pink (Rose bonbon).

L’album suivant, Big World, comprend de nouveaux morceaux enregistrées en public sort en 1986. Sa particularité est qu’il s’agit d’un double 33T mais seules trois face sont gravées, sur la quatrième se trouve un sillon vierge et une étiquette indiquant « il n’y a pas de musique de ce côté« . Pas sûr que tout le monde ait apprécié la blague…

L’album instrumental Will Power publié en 1987 contient beaucoup d’influences classiques et de jazz prémices du projet futur de Joe Jackson…

En 1995, il participe à un album d’hommage au groupe anglais XTC intitulé A Testimonial Dinner : The Songs of XTC en reprenant le morceau Statue of Liberty.

Joe Jackson a enregistré 19 albums studio au cours de sa carrière et obtenu 5 nominations aux Grammy Awards.

Joe Jackson a écrit son autobiographie intitulée A Cure For Gravity, publiée en 1999, qu’il a décrite comme un «livre sur la musique, déguisé en mémoire» qui retrace son éducation ouvrière à Portsmouth et son parcours musical de l’enfance jusqu’à son vingt-quatrième anniversaire. Selon lui, sa vie en tant que Pop-Star ne vaut pas la peine d’être écrite.

Joe Jackson vit actuellement à Berlin mais revient fréquemment à New York et à Portsmouth. Courant 2017 il part en tournée aux États-Unis pour la promotion de son dernier album en date Fast Forward…

Discographie de Joe Jackson

1979 : I’m the Man
1979 : Look Sharp!
1980 : Beat Crazy
1981 : Joe Jackson’s Jumpin’ Jive
1982 : Night and Day
1983 : Mike’s Murder (BOF)
1984 : Body and Soul
1986 : Big World
1987 : Will Power
1988 : Live 1980/86 (live)
1988 : Tucker (BOF)
1989 : Blaze of Glory
1990 : Stepping Out: The Very Best of Joe Jackson (compilation)
1991 : Laughter & Lust (live)
1991 : Laughter and Lust
1994 : Night Music
1996 : Joe Jackson Greatest Hits (compilation)
1997 : Heaven and Hell
1997 : This Is It! The A&M Years 1979–1989 (compilation)
1999 : Symphony No. 1
2000 : Night and Day II
2000 : Summer in the City: Live in New York (live)
2001 : The Best of Joe Jackson (compilation)
2002 : Two Rainy Nights (live)
2003 : Volume 4
2004 : Afterlife (live)
2008 : Rain
2009 : Live at the BBC (live)
2010 : Joe Jackson – Collected (compilation)
2011 : Live Music (live)
2011 : Live in Germany 1980 (live)
2012 : Live at Rockpalast (live)
2012 : The Duke (Razor & Tie)
2015 : Fast Forward

Produits disponibles sur Amazon.fr

Site de référence : www.joejackson.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂