Esperanza Spalding


Esperanza SpaldingEsperanza Spalding est une chanteuse-compositrice-bassiste et contre-bassiste américaine de jazz primée aux Grammy Awards en 2014.

Esperanza Spalding en bref

Jeune surdouée de cet instrument trop peu pratiqué par la gente féminine à l’instar de Tal Wilkenfeld, elle est issue de la scène jazz de Boston et révèle son talent fantasque et créatif dans les années 2000.

Aussi à l’aise à la basse qu’à la contrebasse, elle compose, chante dans trois langues, l’anglais bien sûr mais aussi l’espagnol et le portugais,  elle publie ses albums en autoproduction.

Esperanza Spalding a collaboré avec des artistes tels que Stanley Clarke, Patti Austin, Ramona Borthwick , Pat Metheny, Dave Samuels et Mike Stern dans des styles musicaux aussi variés que le Jazz, la fusion, la bossa-nova, la neo-soul et le R&B.

Sa musique fusionne des éléments aussi variés que le Jazz, le Latin-Jazz, la Pop, la Bossa-Nova, le Smooth-Jazz, le Jazz-Fusion, le Post-Bop de manière à la fois complexe et vivifiant.

Discographie d’Esperanza (Emily) Spalding

2002 – Noise To Pretend, Happy You Near
2003 – Transfiguration Of Vincent, M. Ward
2006 – Junjo
2008 – Esperanza
2010 – Chamber Music Society
2012 – Radio Music Society
2016 – Emily’s D+Evolution
2018 – 12 Little Spells
[amazon_link asins=’B0014HC56K,B019PL3BYG’ template=’ProductGrid’ store=’mazikinfo-21′ marketplace=’FR’ link_id=’affa1d5e-df72-11e8-8fd5-2543328ce199′]

Site de référence : www.esperanzaspalding.com

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Missine+Tripstoic




Missine+Tripstoic (& 2 Ghosts from the Orchestra)

Ine de Missine + Tripstoic a contacté l’équipe Mazik  afin de nous présenter son travail. Après une écoute attentive et un petit débat, nous avons décidé de donner une suite favorable à sa sollicitation dans le cadre de notre rubrique Coup de pouce à de jeunes pousses*. Un de leurs titres sera diffusé quatre fois par jour sur notre webradio tout au long du mois de juillet… 🙂

Missine+Tripstoic (& 2 Ghosts from the Orchestra) ne se définit pas comme un groupe à proprement parler mais plutôt comme une formation musicale de quatre musiciens constituant un « collectif » où chacun apporte de son vécu et background musical.

Depuis 2011, les membres de ce projet œuvrent à la création de leur musique et cet album en est l’illustration.  Chaque son est créé, aucun son n’est repiqué quelque part.  Ils ont tout créé de A à Z, écriture, composition, enregistrement, le mixage et mastering maison et même pochette, cover et livret. On peut dire qu’ils sont inventifs, leur dossier de presse en est une belle illustration… 🙂

Leur premier album (CD 12 titres) de ce qu’ils nomment eux-mêmes du « Tripoprock » (mix de Trip-Hop, Pop et Rock ) est sorti en avril 2017. Il s’agit d’une oeuvre riche, colorée où les voix sont souvent exploitées comme des samples. Un amour de la musique, du partage, de la complicité, de la proximité et de l’intimité avec son public.

Ils ne se limitent pas à un style formaté et nous affirment que ce qui les relie, Tripstoic , Gilles, Léo et Missine, c’est avant tout la musique, la créativité dans les sons et ce désir de plonger les auditeurs dans son univers.

Nous avons demandé à Missine pourquoi toutes les chansons ne sont pas en Français… Voici sa réponse : « Le choix de l’anglais est à notre sens pertinent car nous ne désirons pas mettre en avant des paroles mais bien un phrasé où les voix seraient utilisées telles des samples, créant sur plusieurs morceaux une impression hypnotique. »

Missine+Tripstoic se charge de vous faire vibrer et voyager dans les contrées d’un univers aux multiples influences musicales en particulier « move trip-hop » et l’école de Bristol (Nous y avons trouvé du Morcheeba, Portishead, Alpha et personnellement même du Gainsbourg de la période Melody Nelson notamment dans le morceau « Je Dis », le seul morceau chanté en français…).

Je trouve cet album intéressant et il ne faut pas s’arrêter à une première impression de « déjà entendu » ou à « ça me rappelle ceci où cela »  ni se bloquer sur le côté répétitif de certains thèmes car les mélodies de Missine+Tripstoic emportent l’auditeur dans un périple onirique aux couleurs émotives variées et très addictives. Plus on l’écoute, plus on l’apprécie… Enfin moi, j’aime ! 😉

Cet album, plus qu’un aboutissement, marque les prémisses d’une longue aventure musicale, en tout cas c’est ce que l’équipe Mazik leur souhaite… Et ils avancent, peaufinent et cisèlent leur musique puisque le deuxième album, déjà maquetté, évolue vers un univers encore plus rock/électro.

Voici deux extraits sous forme de clips :

Si vous souhaitez les voir sur scène, sachez qu’ils seront en concert à Metz :

  • à La Jehanne le 15/07/2017,
  • au Jardin Botanique le 19/08/2017.

Line-up :

  • Missine – Lead vocals
  • Tripstoic – Guitare, Vocals, Electro
  • Léopold Guën – Cajon, Cymbales, Guitalele
  • Gilles Lambert – Basse

Missine+Tripstoic

Jean-Luc
Admin
www.mazik.info

 

*Dans le cadre de ce coup de pouce, Mazik diffusera le titre « Ask It »  quatre fois par jour dans le programme musical de notre webradio au mois de juillet et leur consacre cet article ainsi qu’un post boosté au cours de cette période sur notre page FB.

👉Partagez cet article 👇🙂 👍🎵

 

Love and Money

Love and MoneyLove and Money est un groupe pop-rock, de sophisti-pop et de techno-soul écossais formé à Glasgow en 1985 des cendres de Friends Again.

Love and Money en bref

La formation du nouveau groupe, dirigé par le chanteur et guitariste James Grant, comprend, en plus de Grant, deux autres ex membres de Friends Again : Paul McGeechan (claviers) et Stuart Kerr (batterie), auxquels se sont joints Douglas MacIntyre (guitares, chant) et Bobby Paterson (basse).

Leur premier album All You Need Is … publié en 1986, produit par Tom Dowd, a obtenu un bon accueil auprès de la critique mais n’est pas un succès commercial.

Celui-ci arrive avec le second album Strange Kind of Love qui sort en septembre 1988  produit par Gary Kats, le  producteur de Steely Dan, avec le batteur Jeff Porcaro à la place de Stuart Kerr parti chez Texas et Timothy B. Schmit du groupe Eagles dans le morceau Jocelyn Square mais également une apparition non officielle de Donald Fagen.

L’album contient le fameux Hallelujah Man, le tube international du groupe. Ils assurent l’avant groupe lors des concerts de U2 et en 1991 arrivent Douglas Mcintyre (guitare/chœurs) et Gordon Wilson (batterie).

Dogs in the Traffic qui sort en 1991 rencontre encore un certain succès local en se classant 30ème dans le « All Time Top 100 Scottish Pop and Rock albums » du journal Écossais « The Scotsman ».

Le quatrième album Littledeath sort en 1993, il contient le single, Last Ship on the River. L’album se vend à seulement 25000 exemplaires soit dix fois moins que Strange Kind of Love, le groupe est lâché par sa maison de disque… Le bassiste Bobby Paterson qui a quitté le groupe pour se lancer dans la gestion de bar(s) ne figure pas sur cet album, c’est Grant lui-même qui joue de la basse. Le groupe splite en 1994, après  un concert d’adieu à Glasgow Barrowland intitulé «Love and Money: RIP» le 23 décembre. James Grant se lance en solo trois ans plus tard.

Reformation éphémère de Love And Money en 2011 « for one night only » pour un concert unique à guichet fermé au Glasgow Royal Concert Hall dans le cadre des Celtic Connections.

Discographie de Love & Money

1986 – All You Need Is
1988 – Strange Kind of Love
1991 – Dogs in the Traffic
1993 – Littledeath
1999 – Cheap Pearls and Whisky Dreams: Best of

Achetez les albums de Love and Money

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Miguel Montalban

Miguel MontalbanJe rentre tout juste d’un séjour de quelques jours à Londres où j’ai parcouru Notting Hill en particulier Portobello Road où l’on rencontre toutes sortes de musiciens de rues (plus ou moins talentueux il faut bien le reconnaître).

Au détour d’une rue, à l’angle de Pembridge Crescent et Pembridge Villas, mon attention a été attirée par des reprises instrumentales à la guitare de morceaux de Queen, J.J. Cale, Pink floyd, Satriani, Dire Straits, Santana… etc. interprétées par un excellent guitariste devant lequel je me suis évidemment attardé pour l’écouter et filmer un morceau.

Cette rencontre inopinée m’ayant interpellée, je me suis dit qu’il fallait que j’en sache plus sur l’artiste !

Renseignements pris, il s’agit de Miguel Montalban, né à Santiago du Chili qui a débuté en 2013 en créant un groupe rock indie « Andes Empire » à Rome.

Le single de leur premier album « Reverse » a gagné le Redbull Music Contest ce qui a permis au groupe de se rendre à Milan et en Sardaigne pour une série de concerts devant plus de 15.000 spectateurs.

En 2014 avec le producteur Kevin Metcalfe (Queen, David Bowie, Duran Duran, White Stripes) Miguel enregistre le single “Girl” aux Studios Red Bull Music de Londres.

Il continue de travailler en tant que guitariste en solo et sort deux albums instrumentaux de reprises rock intitulés “Inspirations” (Vol 1&2) qui se sont déjà vendus à plus de 20.000 exemplaires depuis 2013.

Miguel Montalban commence à acquérir une certaine notoriété grâce au succès de ses albums et spécialement pour d’une série de performances de rue réalisées dans différentes capitales Européennes, en effet, des vidéos prises par des fans (j’y contribue) deviennent virales et certaines atteignent des millions de vues…

En 2014 Miguel fait l’ouverture du Salon de l’Auto à Paris et en 2015 il quitte l’académie de musique ou il étudiait la guitare jazz pour déménager à Londres afin de se consacrer à sa carrière à temps plein.

A Londres avec Mike Hedges et Haydn Bendall il est à la guitare sur l’enregistrement de l’album de Vincent Niclo (chanteur ténor et acteur français) et il continue de collaborer avec des musiciens et producteurs tel que Andy Whitmore (Peter Andre and Atomic Kitten, Elton John et Terence Trent D’Arby) en Grande Bretagne et à l’étranger.

Actuellement Miguel travaille sur son nouveau projet de groupe de Rock Psychédélique associé à de la danse, le « Pineapple Road Explosion ». Le premier album de cette formation devrait sortir en 2017 !!

Comme quoi c’est toujours bien de laisser traîner une oreille curieuse, on peut faire de belles rencontres au coin de la rue ! 😉

Mise à jour du 06/11/2020

Miguel Montalban au Haring Rock Live Festival 2019 au Pays-Bas

Site de référence www.miguelmontalban.com

Achetez les albums de Miguel Montalban

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂