Diego Lubrano sortira un 1er album solo El Vuelo le 23/04/2021

Guitariste et compositeur autodidacte, Diego Lubrano nous invite, avec cette première création en solitaire, à le suivre dans son périple des terres brûlantes du Flamenco vers les contrées lointaines du Jazz. El Vuelo sortira le 23 avril 2021 chez Absilone – Inouie.

Diego Lubrano - El Vuelo - Mazik

Diego Lubrano en bref

Guitariste et compositeur autodidacte, Diego Lubrano nous invite, avec cette première création en solitaire, à le suivre dans son périple des terres brûlantes du flamenco vers les contrées lointaines du jazz.

Depuis plus de 10 ans, Diego Lubrano cherche inlassablement à lier ces deux univers au travers de ses compositions. Après de nombreuses collaborations artistiques et l’enregistrement du disque de « La Ultima ! », dont il a composé la musique avec la chanteuse Sylvie Paz, il était temps de faire chanter la guitare… Et prendre son envol.

Son langage s’est d’abord constitué par l’écoute de guitaristes flamenco comme Paco de Lucia, Vicente Amigo ou Gerardo Nuñez… puis de musiciens de Jazz tels que Joe Pass, Wes Montgomery, Pat Metheny, Sylvain Luc, Sonny Rollins, Esbjorn Svensson… et de compositeurs classique comme Gabriel Fauré et Claude Debussy.

Son nouveau répertoire se partage entre morceaux écrits et thèmes dédiés à l’improvisation, allant des compas flamenco aux swings ternaires jazz en passant par des rythmes asymétriques… Sans oublier la force des thèmes et des mélodies, le cœur de ses compositions.

Pour mener à bien cette nouvelle aventure, Diego Lubrano s’est entouré de Bernard Menu à la basse et Adrien Spica aux percussions; Deux talentueux musiciens dont la complicité fait merveille, sur scène comme en studio.

« Un disque solo était pour moi la suite logique de cette aventure » déclare Diego Lubrano. « El Vuelo peut se traduire par l’envol… Le mien, mais aussi celui des mélodies qui, portées par des rythmes forts, voyagent vers des univers colorés où les modulations les propulsent loin au dessus des nuages. El Vuelo est une nouvelle étape dans ma migration du Flamenco vers le Jazz et ma quête de liberté » poursuit-il.

Tracklist d’El Vuelo

01 – Pour Chacha
02 – Sunset Above The Clouds
03 – Emergencia
04 – Dis Moi
05 – El Vuelo
06 – Pour Lulu
07 – Seriously
08 – La Sabiduria Del Mar
09 – The Moment
10 – I Remember Joy
11 – Siguiriya Blues
12 – Lumière Du Soir

Diego Lubrano : guitare flamenca, guitare électrique et composition
Bernard Menu : basse
Adrien Spica : percussions

Site de référence : www.diegolubrano.com

facebook.com/diegolubranotrio

 

 

El Mati, guitariste et compositeur de flamenco français

Mathias Berchadsky alias El Mati, l’un des guitaristes et compositeurs de flamenco en France les plus reconnus et appréciés de sa génération, s’est frotté très jeune aux plus grands : Larry Coryell, John Scofield, Mike Stern, Bill Dobbins… Un itinéraire tout d’abord nourri de jazz, de tango argentin, de jazz manouche, de musette et de musique classique. Les amateurs de Jazz fusionné à la musique hispanisante et tzigane comme Biréli Lagrène, Paco de Lucia ou Al di Meola apprécieront.

El Mati en Bref

Le facteur déclenchant de sa carrière fut un voyage en Andalousie au sud  de l’Espagne. Après cette révélation il se lance à cœur perdu dans la vida flamenca. Mathias y retournera à plusieurs reprises, d’abord Séville puis Grenade à la rencontre de ses Mentors comme Manolo Franco, Eduardo Rebollar, Paco et Miguel Angel Cortès, Miguel Ochando, Niño de Pura. Il suit des cours de flamenco à la Fundación Christina Heeren, cette musique devient sa véritable passion et son engagement artistique.

Par la suite il accompagne et joue avec les géants du style : La Farruca, Alejandro Granados, La Tremendita, Laura Vital, Inma la Carbonera, Pastora Galvan, El Pipa…

Parallèlement, El Mati multiplie les expériences et les collaborations avec de nombreux artistes issus du jazz, de la musique classique et du monde avec des musiciens de renom tels que Pierre Bertrand, Louis Winsberg, Minino Garay, Bevinda Ferreire, La tordue…

Il publie un premier album en 2010 intitulé Cantos Del Posible enregistré à Séville avec Pedro El Granaino, Rocio Marquez, El Niño de Elche et Encarna Anillo qui a rencontré un vif succès critique lors de sa sortie.

Par la suite c’est le cinéma qui fait appel à son talent, il participe à l’enregistrement de nombreuses musiques de film (Colombiana, Le mac, Une petite zone de turbulences…).

El Mati travaille également pour de nombreuses compagnies de flamenco en France, Canada et Espagne et se produit régulièrement avec de nombreuses formations partout dans le monde.

Mathias Berchadsky alias El Mati - Manifesta - Mazik

Le 4 décembre 2020, El Mati publie Manifiesta enregistré entre l’Inde (Madras), l’Espagne (Séville, Algéciras), Brissac Quincé et Drancy (France).

Cet album est le résultat d’un long travail d’écriture. 10 ans après Cantos Del Posible, son premier album, Mathias Berchadsky revient avec un nouvel opus nourri d’expériences, de voyages, d’apprentissages. Le flamenco reste au centre du propos dans la forme musicale.

Cependant, de nombreuses influences musicales se ressentent tout au long du disque : le jazz, la musique classique, la musique juive et la musique carnatique du sud l’Inde dans l’esprit des compositions de John McLaughlin  avec Ravi Shankar ou Shakti.

L’album Manifesta d’El Mati comporte neuf morceaux

01 – Djebel Musa (Alegrias)
02 – La Escapada (Zapateado)
03 – Acetileno (Minera)
04 – Raices (Seguyrias) Feat. Cristian de Moret
05 – Polyptico Sevillano (Sevillanas)
06 – I-El Mago (Tientos)
07 – II- La Picaresca (Bulerias)
08 – III- Elegia (Malaguena)
09 – Raices (Seguyrias) Feat. Kanchana Rajech

Enregistré avec des artistes français, espagnols et indiens, la musique trouve son chemin dans les orthodoxies qui régissent chacune de ces traditions et dans le plus grand respect de ses formes.

El Mati déclare à ce propos « J’ai toujours considéré le flamenco comme un terrain de jeu musical, rythmique et harmonique. En Andalousie, le flamenco est une affaire très sérieuse, les 15 ans que j’ai passé là-bas à étudier, analyser m’ont permis d’aller aussi loin que possible dans le respect de cette tradition. En revanche, n’étant ni andalou, ni gitan, je ne suis pas tenu par ses limites et je me considère libre de cuisiner avec. Il vous suffira donc d’écouter ces compositions pour en déterminer les influences liées à mon parcours et à mes goûts, libre à chacun de pratiquer cet exercice d’identification, personnellement, je m’y refuse car dans le fond ce n’est pas ma problématique de musicien que de faire ressortir telle ou telle influence. Ma problématique est de réaliser (passer dans le réel) une musique présente dans ma tête, peu importe les ingrédients.« 

Mathias Berchadsky alias El Mati, guitariste et compositeur de flamenco français

Le titre du disque Manifiesta signifie Manifeste en espagnol. Selon la définition du Larousse : « Dont la nature, la réalité, l’authenticité s’imposent avec évidence » mais aussi : « Document de bord d’un aéronef sur lequel sont portés l’itinéraire du vol en cours, le nombre de passagers et la quantité de fret emportée« . Bref, nous savons parfaitement dans quelle atmosphère nous transporte El Mati… 🙂

C’est aussi un jeu de mots entre mani (main) et fiesta (fête), un raout digital sur cordes de guitares en quelques sortes.

El Mati nous propose donc un album qui apporte un peu de soleil et de chaleur bien nécessaires en cette période grise et déprimante à tous égards…

Line-up

Mathias Berchadsky  « El Mati » : guitare, composition
Edouard Coquard, Sri Ganesh Kumar,Sri Subash Chandran, Raja, Shivaram, Vincent Couprie : Percussions
Alicia Carrasco Melgar, Christian de Moret, Kanchan Rajesh : Chant
Adrian Trujillo, Mathias Berchadsky , Edouard Coquard : Palmas (claquements de mains)
Adrian Trujillo José Carlos Gomez , José Manuel Léon : Jaleos*

Site de référence www.elmati.com

*Ensemble des manifestations destinées à exprimer son enthousiasme ou à encourager les interprètes, comme les commentaires divers, exclamation, ole, palmas : “olé!”, “eso e!” “agua!”, “azúcar!”, “toma!” ” así se canta, se baila, se toca!” (bien chanté, dansé, joué !),” muy bien dicho!” (bien dit)” vamos allá!, vamonos!” (on y va !) 

Achetez les albums d'El Mati

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂

Charlotte Glasson

Charlotte Glasson - MazikCharlotte Glasson est une multi-instrumentiste, chef d’orchestre, compositrice et musicienne anglaise née le 1er mars 1973 à Londres.

Elle joue du saxophone, de la flûte, de la clarinette, du violon et des percussions…

Charlotte Glasson en bref

Elle commence à jouer du violon à l’âge de 5 ans, puis se met à la guitare lorsqu’elle s’en voit offrir une à l’âge de 7 ans et apprend à jouer des morceaux des Beatles. Ses parent lui offrent un saxophone pour Noël à l’âge de 12 ans. Depuis elle a fait du chemin en devenant musicienne de session en collaborant avec de nombreux artistes, puis leader de sa propre formation.

À l’aise dans différent style comme le jazz, la musique classique, le blues, la soul, le funk, les musique latines et la country, Charlotte est très sollicitée.

Actuellement, Charlotte dirige son propre groupe, le Charlotte Glasson Band, qui interprète ses propres compositions originales plutôt axées jazz.

Elle joue par ailleurs dans la troupe LFO (The Lost and Found Orchestra) créé par les fondateurs du spectacle de percussions Stomp, Luke Cresswell et Steve McNicholas, et fait partie de Three Friends, un groupe de rock progressif qui interprète la musique de Gentle Giant.

Site de référence : www.charlotteglasson.com

Discographie de Charlotte Glasson et Charlotte Glasson Band

2005 – Escapade
2008 – Travels with Charlotte Glasson
2010 – Charlotte’s World Wide Web
2011 – Playground
2012 – Live
2014 – Festivus

Autres projets de Charlotte Glasson

2004 – Que Pasa: Glass Blower  (Latin Jazz avec Chris Kibble au piano, Quentin Collins à la trompette et Adam Riley à la batterie)
2005 – Lazy Days (avec Jez Tonkin)
2009 – Shadow Dance (avec Dan Hewson)
2009 – Tritones (avec Sam Arts et Sam Glasson)

Charlotte Glasson comme musicienne de session

Barry Adamson – Know Where To Run
James Blackshaw – All Is Falling, Holly EP, Fantomas
The Divine Comedy – Casanova, A Short Album About Love, Fin de Siècle, Victory for the Comic Muse, Bang Goes the Knighthood
Claire Martin – Take My Heart, Perfect Alibi
Oasis – Standing on the Shoulder of Giants
Nerina Pallot – The Graduate
Chris Spedding – Pearls, Joyland
UNKLE – « The Knock on Effect »
Jah Wobble – Fly

Charlotte a par ailleurs collaboré avec un grand nombre d’artistes et groupes

Alan Barnes
Andrew Skeet
Andy Newmark
Antonio Forcionne
Bah Samba
Barry Adamson
Big Band Metheny
Bill Laswell
Bobby Matos
Cache
Camille O’Sullivan
Chris Spedding
Claire Martin
Cool Music
Cubana Bop
Daniel Pemberton
David Coulter
Diana Vickers
Digby Fairweather
Foy Vance
Gavin Jones
Guy Massey
Heather Cornell
Herbie Flowers
Ian Hamer (trompettiste anglais ne pas confondre avec le claviériste Jan Hammer)
Ian Shaw
Jah Wobble
James Blackshaw
Jim Mullen
Joby Talbot
John Cooper Clarke
John Martyn
Julian Lloyd Webber
Ladyhawke
Lea DeLaria
Lorraine Bowen
Murray Young
Nerina Pallot
Nick Cave and The Bad Seeds
Nigel Godrich
Oasis
Oriole
Orlando
PJ Proby
Paul Stacey and Jeremy Stacey
Pucho and The Latin Soul Brothers
Reuben Wilson
Rob Bravery
Robin Jones
Snowboy
Sophie Ellis Bextor
Spike Stent
Stephen Kalinich
Steve Ellis
Steve Power
Stevie Kalinich
Suggs
The Brighton Beach Boys
The Damage Manual
The Dead Cuts
The Divine Comedy
The Jiving Lindy Hoppers
The Karelia
The Lost and Found Orchestra
The Mummers
Three Bonzos and A Piano
Three Friends
Unkle
Will Gaines
Will Young

Achetez les albums

👉 Partagez cet article 👇 👍 🎵 🙂