Zachary Richard




Zachary RichardZachary Richard a grandi dans une famille Cajun typique, il a appris à parler français avec ses grands-parents qui faisaient partie de la dernière génération francophones en Louisiane. La tradition musicale Cajun et le « parler français » de Louisiane ont considérablement influencé sa carrière. Complètement bilingue, Zachary Richard compose en anglais et en français. Bien que marqué dans la tradition de sa Louisiane, Zachary a su trouver son style personnel.

Les Cajuns sont des « Cousins d’Amérique » réputés pour leur joie de vivre. Ils ont su s’approprier tous les styles musicaux du melting pot louisianais. En effet leur musique est née dans les bayous, au cœur du Pays Cajun. Originaire de France, les Acadiens sont chassés par les anglais des régions situées à l’est du Canada où ils s’étaient initialement implantés. De nature très chaleureuse et conviviale, les Cajuns placent la musique et la danse au cœur de leur culture et de leur vie quotidienne. Ils incorporent à leur musique traditionnelle les instruments et les rythmes des différentes cultures présentes en Louisiane : africaine, indienne, allemande (avec notamment l’accordéon).

De ce grand brassage culturel résulte un nouveau style musical aux chansons mélancoliques et romantiques mais au rythme très entraînant. Toutes les générations participent aux bals, régulièrement organisés en Pays Cajun.

Leur représentant le plus célèbre c’est bien entendu Zachary Richard. Écologiste, activiste culturel, chanteur-compositeur-interprète et poète, les racines de Zachary Richard sont profondément plantées dans sa Louisiane natale, il est né à Lafayette, au cœur du Pays Cajun.

Ses chansons sont fascinantes et passionnantes, chantées en anglais et en français, il est devenu une star du monde francophone, particulièrement en Amérique du Nord. Son style est un mélange des musiques Cajun, Zydeco (Musique des Cadiens et Créoles noirs de Louisiane), Folk-Rock.

Son titre le plus populaire c’est bien sûr Travailler c’est trop dur.

Il a commencé sa carrière musicale à l’âge de 8 ans en tant que premier soprano du chœur de la cathédrale de Saint John à Lafayette en Louisiane où il a découvert son amour pour le chant.

Après une carrière universitaire au cours de laquelle il a écrit ses premières chansons sur la résistance à la guerre du Viet Nam, Zachary déménage à New York City. C’est là, en 1972, qu’il signe son premier contrat  et enregistre son premier album, High Time, avec les meilleurs musiciens de la place.

L’album n’a pas été publié à l’époque, oublié pendant 30 ans les caves d’Electra Records jusqu’à sa redécouverte en 2000 par Rhino Records.

En 1973, Zachary part en France accompagné de son partenaire musical, Michael Doucet. C’est dans l’Hexagone qu’il trouve son public et renoue avec ses origines.

De 1976 à 1981, Zachary vit à Montréal et enregistre sept albums (parmi lesquels deux albums d’or) qui fusionnent ses racines Cajun avec le folk-rock moderne.

Au milieu des années 1980, Zachary revient en Louisiane et participe à une autre phase de sa carrière puisqu’il enregistre des chansons en anglais.

Zachary Richard est par ailleurs un fervent défenseur de la langue française en Louisiane. Il est un membre fondateur d’Action Acadienne, une organisation dédiée à la promotion de la langue et de la culture Cajun-Acadienne.

Après les ouragans de 2005 (Katrina & Rita), Zachary s’est profondément impliqué dans les efforts de secours en Louisiane, au Canada et en France. Il s’engage pour la défense de l’environnement naturel en Louisiane.

Discographie de Zachary Richard :

1976 – Bayou des mystères
1977 – Mardi Gras
1977 – Migration
1979 – Allons danser
1980 – Live in Montréal
1981 – Vent d’été
1984 – Zack Attack
1986 – Looking Back
1988 – Zack’s Bon Ton
1988 – Vent d’été
1989 – Mardi Gras Mambo
1990 – Women in the Room
1992 – Snake Bite Love
1997 – Cap Enragé
1999 – Travailler c’est trop dur : Anthologie 1976-1999
1999 – Cœur fidèle
2000 – Silver Jubilee: The Best of Zachary Richard 1978-1998
2004 – High Time – The Elektra Recordings (1973-74)
2007 – Lumière dans le noir
2009 – Last Kiss
2012 – Le Fou
2013 – J’aime la vie

Eva Cassidy




Eva CassidyEva Marie Cassidy, née le 2 février 1963 était une jeune et prodigieuse chanteuse, guitariste et interprète américaine  de jazz, blues, folk, gospel et pop à la voix d’ange mais également, c’est moins connu, une illustratrice et artiste peintre de talent.

Son père, Hugh, lui a fait découvrir la musique dès son plus jeune âge en écoutant les voix de Pete Seeger, Buffy St. Marie et Ray Charles. Il lui a enseigné la guitare pour jouer dans leur petit groupe familial avec ses frères et sœurs, Anette, Margret et Dan.

Au début des années 1990 elle travaille en studio comme choriste, se produit avec ses amis et en 1992, elle sort son premier album, The Other Side, un ensemble de duos avec le musicien Chuck Brown, suivi de l’album solo en public intitulé Live at Blues Alley en 1996. Après la sortie  de cet album, le journal anglais The Guardian a décrit Eva Cassidy comme étant « l’une des plus grandes voix de sa génération » et c’est vrai qu’elle me donne des frissons à chaque écoute, encore aujourd’hui…

Par la suite Eva s’est approprié des chansons célèbres en leur faisant bénéficier de sa voix magique qui a été enregistrée de nombreuses fois lors de spectacles et lors de séances en studio.

La voix magnifique d’Eva s’est hélas tue prématurément le 2 novembre 1996 âgée de seulement trente-trois ans, emportée par un mélanome malin (cancer de la peau) qui s’est généralisé. Conformément à ses souhaits, son corps a été incinéré et ses cendres dispersées sur les rives du lac de St. Mary’s River Watershed Park, une réserve naturelle près de Callaway, dans le Maryland.

Bien qu’honorée par la Washington Area Music Association, elle est restée pratiquement inconnue dans son État d’origine, Washington, DC, de son vivant.

Deux ans après sa disparition, le public britannique l’a découvre lors de la diffusion de « Fields of Gold » et « Over the Rainbow » sur BBC Radio. Par la suite c’est un enregistrement au caméscope de « Over the Rainbow » capté aux Blues Alley à Washington par son amie Bryan McCulley qui est diffusé sur Top of the Pops de BBC 2.

Peu de temps après, l’album de compilation Songbird s’est hissé au sommet des Charts Anglais près de trois ans après sa sortie initiale. Ce succès en Grande-Bretagne a entraîné une reconnaissance mondiale du talent et de la voix miraculeuse d’Eva Cassidy.

Ses enregistrements posthumes se sont vendu à plus de quatre millions d’exemplaires depuis 1996, le dernier en date est sorti en 2015. L’album Songbird s’est classé numéro 1 en Angleterre et American Tune  a été numéro 1 aux États-Unis.

Discographie d’Eva Cassidy :

1992 – The Other Side (avec Chuck Brown)
1996 – Live at Blues Alley
1997 – Eva by Heart
1998 – Songbird
2000 – Time After Time
2002 – Imagine
2003 – American Tune
2004 – Wonderful World
2008 – Somewhere
2011 – Simply Eva
2012 – The Best of Eva Cassidy
2015 – Nightbird