GUNWOOD : nouveau clip disponible – « Dream Boat Jane »

DREAM BOAT JANE

Dream  Boat  Jane” : voilà un titre  intriguant, comme  ce doux visage qui vous happe dans le clip. « Dreamboat” en un mot, c’est beau gosse ou belle gosse. Et en deux mots c’est le bateau de rêve qui t’embarque ailleurs »,  confie Gunnar (le  chanteur de Gunwood). Jane,  c’est un personnage fictif. C’est la fille qui arrive à se défaire du monde réel en clignant des yeux telle Alice au pays des merveilles, mais aussi celle qui te fait oublier tes soucis. Elle représente toutes les échappatoires existantes.

Avec  ce clip réalisé par Auréliane Camps on entre  dans un univers intérieur  poétique et contemplatif, un voyage de décors en décors à contre-sens de l’absurdité du monde. C’est une ode à l’évasion qui s’appuie sur une fièvre boogie blues et le tranchant d’une guitare slide pour s’élancer, comme grisée par plus de liberté.

A PROPOS DE GUNWOOD

Oubliez les armes à feu, ce Gun-là, c’est pour Gunnar, Gunnar Ellwanger. Une naissance en  Angleterre, des parents allemands, une adolescence en région parisienne après une enfance  outre-Rhin : et voilà un trilingue au prénom… scandinave. Comme un symbole du brassage de cultures qui alimente l’identité de Gunwood. Le “wood”, c’est le bois, l’arbre,  ses racines enfouies et ses branches conquérantes, tels des chemins de vie qui fusionnent et se séparent, se fendillent et repoussent de plus belle.

À quoi  bon  choisir  entre poésie folk et puissance rock, entre liberté des seventies et tranchant des nineties, entre harmonies irlandaises et reliefs américains quand on peut  tout  entremêler et créer ainsi de nouvelles boutures ? Gunnar Ellwanger (chant, guitare), Jeff  Preto  (basse, chant), David Jarry Lacombe (batterie, chant) : la sève de Gunwood se Distille  à  trois  depuis  les premiers pas d’un groupe qui, dans le sillage d’ensorceleurs des  années 2010  comme Alabama Shakes, Feist ou les Black Keys, s’impose aujourd’hui en ciseleur de vibrations marquantes.  Fort de la ribambelle d’éloges et de  concerts qui avait logiquement suivi la sortie du saisissant “Traveling  Soul” en 2017, le trio revient avec un deuxième album cousu de main de maître avec Jean Lamoot.

GUNWOOD : nouveau clip disponible - "Dream Boat Jane" - Mazik
Crédit Photo : Jim Rosemberg

Paroles de Dream  Boat  Jane

They’re riding all down the main track
Way across the border of love
They’re riding all down the lane

Come ride me all down the main track
Way across the border of love
Come ride me all down the lane

Where else could I be
Except for my
Little Dream Boat Jane
I’m happy to feel
Your flights and highs
My little Dream Boat Jane

We’re riding all down the main track
Way across the border of time
We’re riding all down the lane

How come we all run the same track
Still I can’t read one people’s mind
So far we all cry and blame

Where else could I be
Except for my
Little Dream Boat Jane
What else could I feel
I can’t get by
Without my Dream Boat Jane

They’re riding all down the main track
Way across the border of love
They’re riding all down the lane

Come ride me all down the main track
I came to cross some border in love
Come ride me all down the drain

Site Officiel

Facebook

 

No Money Kids : nouvel album « Factory » – disponible

Du  rock lo-fi au blues électronique, avec Factory No Money Kids défie les normes et nous embarque pour un road-trip électrique. Motels miteux, néons clignotants, souvenirs dans le rétroviseur, le duo fonce à vive allure sur une route oubliée, dévalée de nuit, l’horizon en cinémascope.

Inspirés autant par The Kills, Beck ou Sparklehorse, que par Junior Kimbrough et Robert Johnson, les kids sculptent un électro-blues addictif traversé par un rock rauque et vibrant.

Après 3 albums en 4 ans, une multitude de placements dans des films et séries et un neverending tour de près de 300 concerts (mis en pause par la pandémie) No Money Kids revient avec Factory, un nouveau long-format aux  rythmes vertigineux, sans détours ni superflu.

Personnages en souffrance, sur la brèche, en instabilité sociale, affective, les Kids font vivre dans leurs textes la marge et les oubliés. Leur nouvel album « Factory » affole l’aiguille des sismographes et puise son inspiration dans l’univers industriel et ses usines vaporeuses, cathédrales du monde moderne.

No Money Kids : nouvel album "Factory" - disponible 

 

Deap Vally « Marriage » – Nouvel album disponible

DEAP VALLY, le groupe de Lindsey Troy et Julie Edwards basé à Los Angeles, Célèbre la sortie son superbe troisième album, MARRIAGE, disponible dès aujourd’hui, via Cooking Vinyl, avec une vidéo pour le titre «  Tsunami ». Cette sortie prend la suite de leur dernier single « Perfuction », et du brillant titre « Magic Medicine », qui a une place confortable dans BBC Radio 6 Music Playlist cette semaine.

Être dans un groupe, c’est un peu comme être marié : parfois c’est magique, et parfois c’est incroyablement difficile. Pour raviver ce mariage, Deap Vally a fait de son troisième album, un  album  expérimental avec de nouveaux collaborateurs et avec une instrumentation qui repoussent les limites  que le duo avait déjà définies.

Marriage est leur « Rumspringa » musicale, si on veut. L’album voit Julie et Lindsey se libérer des contraintes  créatives qui  les entouraient avant (deux membres, deux instruments, deux voix ) et invite de nombreux collaborateurs tels que KT Tunstall, Peaches, Jennie Vee et jennylee, ou encore les producteurs Allen Salmon, Josiah Mazzaschi et Harvey Mason Jr.

Deap Vally "Marriage" - Nouvel album disponible - Mazik

TRACKLIST

1 – Perfuction
2 – Billions
3 – Magic Medicine
4 – I Like Crime (ft Jennie Vee)
5 – Phoenix
6 – Give Me A Sign
7 – Better Run
8 – I’m The Master
9 – High Horse (ft KT Tunstall, Peaches)
10 – Where Do We Go
11 – Tsunami
12 – Look Away (ft jennylee)

Discographie de DEAP VALLY

Albums studio
2013 : Sistrionix
2016 : Femejism
2021 : Marriage

EP
2013 : Get Deap

Singles
2012 : Gonna Make My Own Money
2013 : End of the World